{ Coup de coeur } Obaba , la Serviette de plage qui aime les familles ( bon plan et reduction inside )

Cette année, on a besoin de soleil, de plage , de mer  et de FARNIENTE . Alors dans quelques jours ( ou plutôt semaines en vrai ), c’est décidé on part dans le Sud . le pied intégral.

Et qui dit plage, dit mer, soleil, mais aussi galère dans le sable….. Et ça , ça peut être la hantise des mamans. Oui parce qu’honnêtement, qui n’a jamais tenté de poser une serviette de plage en essayant de se faire un petit nid confort pour sa famille , avec des serviettes de plage trop petites, qui bougent ( et vous collent au derrière ) , laissent passer le sable et sèchent à la vitesse d’une moule ( ben quoi, c’est dans le thème )

Donc, 4 Serviettes l’une à côté de l’autre, j’ai testé , et c’est la galère. Mais cette année, j’ai trouvé mieux, parce que dans ma valise, j’aurai mon drap de plage "Obaba ".

 

"Obaba" , c’est quoi?

 

Obaba, c’est une serviette de plage compacte et facile à transporter, 100 % coton, qui sèche super vite et  qui ne s’envole pas  grâce à des « piquetas » en fibre, fournies avec et à planter dans des boutonnières renforcées, qui peut accueillir 4 personnes , avec des couleurs franchement sympa

galerie-2014-12

piquetas

 

 

Fini donc le sable qui s’incruste dans les fesses pendant la séance  de farniente-bronzette ( oui je pars avec les monstres, mais je compte bien les noyer un peu pour être tranquille ) ( j’déconnes hein, n’appelle pas les services sociaux )

Et si vous ne partez pas vous vautrer en bord de mer cet été , ou pendant le reste de l’année, vous pouvez utiliser Votre Obaba pour des pic-nic en famille ( avec ses 5m2, il accueillera sans problème toute votre tribu ).

obaba-xxl (3)

 

Personnellement, j’ai choisi le Drap " Obaba " dans sa couleur fétiche , " Tahiti " , mais il existe aussi en bleu et en Fushia.

 

obaba-xxl

obaba-xxl (1) obaba-xxl (2)

 

Prix :  à partir de 45 €

 

Et rien que pour vous les parents débordés , Vous avez la possibilité de commander votre " Obaba " en bénéficiant de 10 € de réduction  entre le samedi 26 juillet et le dimanche 3 Aôut , gràce au Code : CDMD10

 

Pour Profiter de cette offre sympa, Venez commander votre Obaba sur leur Site > ici  <

 

 

 

 

Choisir le sur-mesure #2 La mise en place

" Choisir le sur-mesure " , c’est bien joli. C’est un chouette concept de vie…. mais une fois qu’on a décidé de vivre comme ça , on fait quoi ?

Choisir le sur-mesure, pour nous, ça veut dire vivre comme on le veut vraiment, loin des stéréotypes, des préjugés, se défaire de la société et de sa " normalité sociétale " pour trouver notre bonheur, et surtout être à l’écoute de nous-même.

Ca ne veut pas dire pour autant vivre à contre-courant, absolument différemment et en tout point, de partir vivre au Pérou élever des lamas dans une cabane sans eau ni electricité. Mais ça veut dire chercher ce qui nous rend heureux vraiment et en prendre soin.

Après beaucoup de grands discours et mise au point, on a décidé de mettre les choses en place, pour commencer une vie " sur mesure " , où le bonheur à sa place et où on prend le temps de faire les choses correctement, sans se mettre la pression.

On a donc mis en place, sur les conseils d’une amie, un tableau de vie .

Un tableau de vie ? C’est quoi encore ce truc ?

C’est un tableau à colonnes, où l’on couche sur papier notre vie. On y a mis plusieurs colonnes : Ce qu’on aime , Ce qui nous rend heureux , ce qu’on aime, ce que l’on aime pas, ce qu’on voudrait changer, nos objectifs de vie.  Pour ce tableau, on s’est dit qu’on pouvait se lacher, imaginer sans " contraintes "

Papa débordé et moi avons donc rempli chacun, tout en discutant nos colonnes. On avait chacun notre tableau , car même si nous sommes ensemble, nous sommes 2 personnes aux caractères, aux vécus et aux envies différentes.

Une fois ces colonnes remplies, nous nous sommes confrontées à elles. Nous nous sommes poser de vrais questions existentielles du genre : " sommes-nous heureux aujourd’hui? Vivons-nous la vie que nous désirons ?

Ces tableaux nous ont permis de mieux comprendre l’autre dans ses envies, desirs de vie et ambitions . Nous avons eu bien entendu des résultats différents . Mais  on a pu enfin comprendre une chose importante : Nous n’aimions pas le chemin que prenait notre vie.

Changer tout pour mieux redémarrer 

Il fallait donc que ça change. Parce qu’on ne veut pas détruire notre vie, notre famille, notre couple, notre amour. Et parce que l’on veut être heureux , ensemble, que nous avons des envies différentes mais tellement d’amour l’un pour l’autre.

Après avoir pris en compte ce tableau, nous en avons fait un 2eme, avec nos obligations, parce que même si ça fait chier, dans la vie on en a pleins. Comme aller bosser, payer nos factures, …..Et ensuite, nous avons tenté de mettre le doigt sur nos problèmes . Le nôtre , comme celui de beaucoup de famille , c’est le manque de temps .

Une fois nos envies, nos obligations et nos problèmes mis au clair, il ne reste plus que un tableau à faire : Comment changer notre vie, en prenant en compte ces 3 paramètres, pour être enfin heureux.

Nous avons cherché, calculé, échangé, pensé, communiqué, mais surtout, on a tenté de respecter les besoins profonds de chacun, enfants compris . Bref, on a (re) pensé notre vie dans son ensemble.

 

Et on a trouvé une solution . NOTRE solution. Pas la plus simple, mais la nôtre, celle qui nous respecte, au plus profond de nous. Celle qui nous convient, à nous 2, à nous 4 mais aussi à chacun de nous .

 

Et chez nous, ça passe par quoi?

Comme je vous l’ai dit plus haut, cette solution de vie est propre à nous, et nous correspond autant qu’elle ne pourrait certainement pas correspondre à d’autres, je ne vous expliquerai pas tout dans le détail, mais voici dans les grandes lignes ce qu’on met en place :

On retrouve du temps :

  • Pour moi ça passe  par un " recentrement" de mes projets professionnels. Je garde mon entreprise, et je reviens à l’essentiel de ce que je souhaitais à la base : partager ma passion et mon savoir de la cuisine naturelle et gourmande en ateliers. Pour mes autres projets ( production, toussa ) je laisse mûrir, je ne m’emballe pas. Je garde mon blog ( celui que tu lis actuellement ) mais sans " obligation" de publier, d’écrire….. mon blog est un plaisir, pas une prison :) . Je garde mes petits boulots en interim mais je n’accepte pas tout. et surtout, ma plus grande priorité : je m’occupe de ma famille , de mes enfants , car c’est ce que j’aime le plus au monde, car dans mon coeur, je suis avant tout une épouse et une maman. j’ai donc décidé de me recentrer sur ça . Je suis dés lors la gardienne de la famille : je gère l’organisation, le ménage, les activités, les courses, les déplacements, les bobos, les calins, les besoins de tous ( même les miens ) .
  • Pour papa débordé, c’est passé par mettre des choses en place pour que son boulot ne le bouffe plus autant aussi, même si avec son travail c’est un peu difficile, il a su trouver des solutions. Il tente de recentrer pour pouvoir passer du temps en famille. De son côté, son rôle passe aussi par une aide dans la maison si j’en ai besoin , et avec le sourire, mais ce n’est pas lui qui gère l’organisation interne de la famille . Pour le reste, il reprend ce qu’il aime faire en extra : le sport .

En gros, on a recentré nos tâches et on connait aujourd’hui plus les rôles de chacun . On les a choisi en toutes connaissances de causes, selon nos besoins, obligations et envies.

  • Pour notre famille, c’est passé par organiser des activités ensembles. mais des activités simples et qui nous connectent ensemble. On essaie d’aller se promener en famille, de faire du vélo, d’aller se promener au lac près de chez nous, et de voir nos enfants s’amuser et grandir . On peut aussi profiter d’un ciné ou autres, on est pas des hippies hein, mais on aime être dehors, et on s’est rendu compte que nos enfants aussi, et qu’on est tous très heureux quand on est dehors. Alors on tente de profiter de la nature autant que possible, et c’est le bon moment par ce bon temps .
  • Pour Les monstres, ça passe par un changement aussi. Je " delègue " moins, je suis plus avec eux , alors c’est aussi un changement pour eux . mais à les voir tellement évoluer depuis, je pense que ça leur est bénéfique ( j’en parlerai davantage dans un autre article car ce que l’on est en train de mettre en place au niveau des Monstres est beaucoup plus vaste et ferait très bien l’objet d’un article entier :D )
  • Pour nous 2 , ça passe par s’organiser des petits moments à 2 1x / mois environ . ça peut être un resto, une sortie, ou plus simplement une après-midi passée ensemble, rien qu’à 2 . ça passe aussi par une écoute plus active des besoins de chacun, par un respect des envies et des besoins de chacun, tout en essayant de les combler au sein de notre bulle " famille " et mettre tout cela en musique
  • Pour notre portefeuille : Ce genre d’organisation n’est pas anodine niveau budget, mes boulots en intérim mettent du beurre dans les épinards mais une petite société ne rapporte pas " beaucoup" ( et coûte surtout du temps, mais c’est une passion avant tout ) , il est donc nécéssaire d’être au " clair " niveau argent. Vivre avec un salaire et demi, ça demande de l’organisation et de la débrouille  : fini de combler le temps perdu avec les enfants en sorties aux parcs d’attractions et autres, le budget ne le permet pas….. mais on compense en étant tout d’abord plus présent, et ensuite en faisant des sorties " budget friendly " comme une ballade à velo, une sortie à la ferme du coin, ……et on budgetise! ça demande aussi une certaine prise de conscience concernant nos achats : " En ai-je vraiment besoin? ", " Est-ce nécessaire? " voici les questions que l’on se pose avant de consomner .

Au final, vous l’aurez compris, on tente chaque jour de mettre en place une nouvelle façon de vivre plus centrée sur la " famille " et moins sur la recherche d’un objectif à tout pris. Nous nous sommes donné 1 an pour vivre comme cela, en mettant en avant notre famille, nos besoins, nos envies, et nos objectifs, aussi bien professionnel que privé, dans le respect de chacun …. Je pourrais dire que nous marchons sur le chemin de la bienveillante et de la pleine conscience, pour ceux qui connaissent un peu .

Cet article n’est en rien un exemple de vie, ou une explication sur " comment bien faire sa vie " , mais vu les nombreux commentaires positifs et demande de suite de notre parcours à la publication de  " Choisir le sur-mesure " , j’avais envie de partager avec vous nos " pas " vers cette nouvelle vie, qui ne pourrait convenir à tous  .

 

( la suite de la suite au prochain épisode )

 

images (1)

Mais pourquoi je suis devenue mère en fait ? ( c’est vrai quoi Bordel !! )

C’est une question que je me pose parfois, genre tous les soirs sur le coups de 19h quand les monstres déchainés refusent de se laver les dents ou font de ma salle de bain un remake de l’émission «  Splatch » .

C’est là que je me dis que si je n’avais pas eu cette merveilleuse idée de me tomber amoureuse et de procréer, je serais certainement terrasse avec mes copines, un mojito à la main.  Au lieu de ça, à 30 ans, me voila l’heureuse propriétaire de 2 enfants de 3 et 5 ans, un mari avec un agenda de ministre ( mais pas le salaire, ça c’est con ) , une  ( très ) petite entreprise  , une maison toujours trop grande quand il s’agit de la ranger, 2 blogs ( oui je sais je suis une grande tarée ) , 3 chiens, et parfois, une vie sociale. Bref, je suis une maman débordée.

Mais Pourquoi je suis devenue mère en fait ? C’est une question que je me pose quand je dois arrêter 800x ce que je suis en train de faire pour les séparer parce que «  ma petite sœur a pris mon jouet alors je l’ai tapée «  ,qu’ «  il a pris ma poupée «  , ou que  «  il regarde par ma fenêtre de mon côté de la voiture et je ne veux pas «  .

C’est aussi une question que je me pose quand je dois annuler une sortie entre copines parce que Monstrinette fait 40 de fièvre  justement ce soir là, quand je dois me lever 30 x sur la nuit pour des pleurs incompréhensibles., quand je dois ranger  le salon jonché de jouets bien que fait il y a 3 h à peine, lorsque je m’entête à leur faire un super repas et que j’entends l’irrévocable «  j’aime passssss «  et que je dois finir par jeter, ou encore lorsque je pense sincèrement que ma manne à linge est un puit sans fond .

Et dire que je pourrais vivre peinarde, dans une maison calme et rangée, dormir des nuits complètes et être en ordre de lessive.

Et dire que je pourrais sortir avec mes copines jusqu’au bout de la nuit, le mojito coulant à flots, et finir par une grasse mat’.

Et dire que je pourrais prévoir à mes menus autre chose que des coquillettes et du jambon.

Mais dire que je vivrais sans leurs sourires quand je vais les rechercher à l’école . Que je vivrais sans entendre leurs rires résonner dans la pièce lorsqu’ils s’amusent tous les deux, que je vivrais sans voir leurs petits visages à moitié reveillés le matin, sans pouvoir sentir leurs odeurs de bébés ( bon ok, d’enfants ) au creux de leurs petits coups.

Dire que je vivrais sans avoir le bonheur de les observer jouer ensemble et voir grandir leur lien de fratrie, sans avoir l’occasion de  rire de leurs phrases loufoques , leurs inombrables questions et leurs mots d’enfants, sans pouvoir contempler leurs visages s’illuminer lorsque je fais leur plat ou leur dessert préféré, sans m’émerveiller de chacuns de leurs progrès .

Dire que je vivrais sans avoir la chance de pouvoir les observer dormir et être prise d’une boufée d’amour incontrôlable  et si intense qu’elle me retourne les tripes.

C’est pour tout ça que je suis devenue mère, en fait .

 

Keep-calm-and-youre-a-great-mom

Le pantalon indestructrible de Vertbaudet : Pourquoi je vais l’adopter ( et vous le faire gagner ) pour la prochaine rentrée

macaron teste

En cette fin d’année scolaire, il est temps pour moi de faire le bilan :  l’état de la malette qui a été trainée par terre toute l’année,l’impact des chutes, manipulations grossières et perte sur le matériel scolaire et surtout le nombre de pantalons assassinnés par Monmonstre à coups de ramping dans la cours, de sauts répétés du haut du module de jeux ou encore de courses poursuite se terminant sur les genoux, au sens propre du terme . Et là , je me rends compte que Monmonstre m’a dégommé 7 pantalons . Ouais, 7 .

 

1460039_585143151539164_812924619_n

 

portrait d’un pantalon ,

âgé de 15 jours , mort au combat.

Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tenté de sensibiliser le dit Monmonstre ( que je ne surnomme pas comme ça pour rien ) à l’attention qu’il devait porter à ses pantalons. Mais clairement, bien qu’il m’ait souvent dit " oui oui maman, promis je ne vais pas faire le fou ", je crois que la fièvre de la cours de recré devait être plus forte que lui ( ou alors qu’il s’en cogne complètement )

Bref, mon portefeuille a mal, très mal. Et un peu marre aussi. Parce que 7 pantalons mourus ( oui je sais, c’est pas très français, mais j’aime bien :p ) , c’est autant de pantalons à la poubelle, ou recyclés en short ou en vêtements d’exterieur ( entendez pas là les vêtements qu’ils peuvent dégommés dehors et salir à leurs guides sans que je pique une crise de nerf ) , et surtout autant à remplacer. Faites le calcul….Ben voila .

C’est pourquoi lorsque Vertbaudet m’a proposé d’adopter,  de tester et de vous parler de  leur pantalon indestructible, ben j’ai pas dit non, j’ai même franchement dit oui . Parce que si ce pantalon peut me permettre d’en finir avec ce génocide de futal, et bien je suis partante .Et si,en plus, vous pouvez profiter de l’information, et de mon expérience, et bien c’est encore mieux ! ( oui je sais, j’suis trop sympa comme blogueuse :p )

Le pantalon Indestructible , C’est quoi ?

 

Le pantalon indesctructible de Vertbaudet, c’est un pantalon qui, comme son nom l’indique, résiste à tout. il est renforcé, et fabriqué dans des matériaux qui sont Ultra désistants, un peu les rambo des pantalons quoi ! vertbaudet a utilisé des surpiqûres arrondies pour en améliorer la résistance. Le bas du pantalon est renforcé avec un biais de la même matière afin de diminuer l’usure au niveau des chaussures. Et en plus,  pour faciliter l’habillement et privilégier le confort, il n’y a pas de braguette !( Ils n’auront plus d’excuses pour s’habiller seul les monstres )

Ces pantalons ultra résistants existent en plusieurs tissus et  coloris, pour garçons et pour filles ( ouais parce que les filles aussi elles tuent leurs pantalons à la récré, y a pas de raison ) .voici quelques modèles :

Pour filles : 

 

3X_70208_0124_6619 3X_70208_0125_6400 3X_70208_0126_6629

Pour garçons :

3X_70241_0112_6326 3X_70241_0129_6399 3X_70244_0042_6729

 

 

La coupe est classique, on peut donc les mettre avec tout , ce que je trouve une très bonne chose. Et le prix est plutôt abordable, puisqu’il coute 19,95 €

 

Pour le test avec Monmonstre, j’ai choisi Ce modèle   :

3X_70241_0112_6679

J’adore la couleur, ça donnera du peps pour affronter la rentrée !

L’année scolaire venant de se terminer, ce pantalon-rambo attend desormais sagement septembre arriver pour partir à la guerre….. Et il est clair que je vous ferai un article pour faire le point avec vous de l’état du dit pantalon indestructible de Vertbaudet . Affaire à suivre donc !

Mais ce n’est pas tout ( y’a du cadeau quoi )  ! 

 

Parce qu’il n’y a pas de raison que je sois la seule à pouvoir tester ce pantalon, Vous allez pouvoir vous aussi tenter de remporter votre pantalon indéstructible ( enfin pas pour vous, pour 1 de vos monstres quoi  )

La gagnante ( ou le gagnant )  pourra choisir un pantalon indestructible parmi ceux de la collection Automne-Hiver 2014/15 qui sera en ligne dés la mi-juillet, et pourra, pourquoi pas, me donner son avis sur le pantalon pour le prochain article.  Elle est pas belle la vie les parents débordés  ?

 

Comment participer ? C’est très simple :

 

Il vous suffit de commenter cet article ( uniquement via le blog, pas sur la page facebook ) et de me donner votre nom, prénom et me préciser la taille du pantalon souhaité .

Le concours est valable à partir de la publication du concours sur ce blog jusqu’au vendredi 4 juillet à minuit. à la suite de ce concours, un(e) gagnant(e) sera tiré au sort dans les plus brefs délais .

 

Tous à vos commentaires donc les parents et bonne chance à tous !

 

disclaimer3_fr

 

 

Edit : 17/07/2014 : Résultat du concours 

 

 

Après avoir pris un peu de temps du au squattage des Monstres pour la période des vacances , je reviens seulement maintenant avec les résutats du Concours .

 

And the Winner is ………..

Cécile RODRIGUES*

Felicitation à elle qui remporte un pantalon indéstructible et merci à tous et toutes d’avoir participé !

* Merci à Cecile de me contacter par mail ( chroniquedunemamandebordee@hotmail.com ) pour son lot

 

 

Le Kidnapping

 

Avant, on avait tout le temps de se voir, de s’échapper et de prendre du temps rien qu’à deux.

Mais aujourd’hui, entre son emploi du temps de fou, ses déplacements et  les enfants qui LE harponnent dés qu’il rentre ( et ils ont bien raison ), le papa débordé et moi on est plus jamais seuls, plus jamais deux, ou presque. et quand on est ensemble, on parle factures à payer, organisation journalière, questions d’éducation, et fatigue. Bref, du rêve en barre.

Et puis un jour, j’en ai eu marre de ce quotidien et de ses 2 adorables petites sensues. alors j’ai décidé qu’il fallait faire quelque chose.

J’ai reflechi et j’ai  élaboré un plan. j’ai imaginé un kidnapping, un vrai.Et surtout, j’ai cherché un endroit où cacher le corps.

Une fois l’endroit parfait trouvé ( google est mon ami ), j’ai organisé le pot au rose parfait, l’excuse bidon dont personne ne suspectera le mensonge, et un ( enfin une ) complice.

Et un vendredi, Alors qu’il rentrait de déplacement, j’ai Kidnappé mon mari, en feintant une course à faire. Il n’a rien suspecté, croyant bêtement que je lui préparais un petit diner à la maison.

J’ai proposé de conduire, vu qu’il était fatigué. il y a cru. Il est monté dans la voiture et j’ai fermé les portes à clefs. On a parlé, il ne s’est rendu compte de rien jusqu’au moment où on a dépassé le magasin .

" Mais tu vas où ? "

" Tu verras "

 

Il fut plus surpris qu’inquiet, un petit sourire au coin des lèvres.

On a roulé, on a tourné, je me suis perdue, et enfin on est arrivé à l’endroit parfait pour ce kidnapping : une jolie chambre d’hôtel, un petit resto, et rien d’autre. rien que lui et moi ( Bon ok, et une bouteille de vin aussi  ) . La victime ne semblait pas trop se plaindre de son statut de kidnappé, bizarrement.

On a passé 16h ensemble, rien qu’à deux. J’ai du mettre fin à ce kidnapping contrainte et forcée  par  belle – maman qui m’avait dit : " ok je veux bien garder les monstres, mais soyez rentré pour 11h hein "  ( elle est sympa mais lucide la femme, elle sait que vivre plus de 16h d’affilées avec nos monstres c’est de la folie ).

 

Le seul reste de cet acte illégal sont les papillons dans le ventre qu’il me reste quand je pense à ces 16h passées ensemble, comme avant .

 

 

Prout

images

 

Je savais que ça arriverait, mais franchement, j’étais pas pressée. Il paraît qu’ils passent tous par là, que c’est une étape obligée,une prise de conscience,  toussa.

D’ailleurs je me souviens bien être passée par là moi aussi, et même que ça me faisait drôlement rigoler. ma mère pas bizarement. Aujourd’hui je comprends pourquoi, Parce que honnêtement, se trimballer un gamin de 5 ans qui en parle toute la journée, c’est saoulant.

" Moi : Monmonstre, il y a combien de bonbons dans ce sac ? Lui : 1,2,3,4,5,Prout. " 

" Une maman à l’école : Elle s’appelle comment ta petite soeur ?  Lui : Caca "

"Moi : Monmonstre pour ton goûter ça te dirait des fraises ? Lui : non , du caca et du pipi "

 

S’en suit à chaque fois un rire gras sortant de la bouche du dit Monmonstre. Pas de doute, il est dans sa période Pipi-caca.

( Il paraît que ça dure jusqu’au 7 ou 8 ans de l’enfant. Va falloir être patient )

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai pas réponse à tout, et c’est très bien comme ça. ( attention, minute philosophique sur le blog )

Cela fait près de 2 ans que je blogue sous le speudo " chronique d’une maman débordée " . Ce nom est parlant, il est un peu le reflet de ma vie, mais aussi le reflet de la vie de nombreuses mamans d’aujourd’hui.

Ce blog , c’est un peu ( beaucoup ) une extension de moi, une partie de mon coeur, de ma mémoire, de mon cerveau tordu avec lequel je vous partage un bout de ma vie, un morceau de mon univers. Un blog de maman sans prétention. Un blog de maman comme beaucoup d’autres. Un blog de maman parmi tant d’autres.

Et petit à petit, ce blog de maman sans prétention à pris de l’ampleur. Et un jour, nous nous sommes retrouvés à être près de 50.000 sur la page Facebook, des centaines, des milliers voir parfois des dizaines de milliers à lire mes articles ( nan j’te jure que c’est vrai, untrucde fou )

C’est le genre de truc trop cool quand tu es blogueuse, voir autant de personnes aimer ce que tu écris, ce que tu dis, partages, c’est grisant, sympathique, chouette, cool.

Mais avec cet " engouement " ( oui, j’aime mettre des guillements, si tu me lis souvent tu sais que je suis has been comme fille et j’aime bien, ça me donne un genre ^^ ) tout relatif pour mon petit blog de maman comme tous les autres, de drôles de situations sont apparues : je reçois des tonnes de messages, mails, où vous me demandez des conseils, une aide, ou autre sur des sujets tantôt très simples, mais parfois très compliqué , comme " comment gérer la séparation entre papa et maman " , quelle attitude adopter face à un décès , ….

Je vous avoue qu’au debut j’ai été drôlement surprise : Qui suis – je pour vous conseiller ? Ni spy, ni thérapeute, juste une maman qui s’en sort tant bien que mal dans cette vie un peu folle. Et honnêtement, je ne me sens pas les capacités de vous conseiller, car je ne connais pas votre vie, votre situation, votre histoire, vos enfants.

Cependant, Je vais tenter de répondre  via cet article à vos messages en vous disant que je n’ai pas réponses à tout, que ce soit dans ma vie de tout les jours ou sur le blog , mais j’écoutes toujours mon coeur et j’essaie d’être juste et objective dans toutes situations.

Je tente dans la vie de ne pas être dans le jugement et de regarder les choses en face , avec bienveillance et humanité, et d’analyser le problème dans son ensemble.

Personne n’est parfait, et la vie est difficile, mais si vous abordez les problèmes qui vous traversent dans la bienveillance,  l’objectivité et en restant vrai,  je crois que vous arriverez à répondre à vos questions et à vos besoins de la façon la plus juste qui soit .

J’applique cela à ( presque ) toutes les situations que je rencontre dans ma vie, que ce soit par rapport à mon couple, mes enfants, ma vie professionnelle et cela m’a valu une réelle paix intérieure et une adéquation avec moi-même, cela m’a de trouver des solutions à des problèmes de la vie quotidienne, de la famille, du couple.

Je ne dis pas que c’est facile à faire, ni à vivre , que c’est une méthode qui fonctionne pour tous le monde et à tous les coups,  mais c’est une philosophie de vie qui changera beaucoup votre façon d’appréhender la vie et le monde du vous entoure.

Sur cet article un peu discussion philosophique de super marché, j’espère avoir quand même un peu répondu aux questions de certain(e)s et que les autres ne m’ont pas trouvé trop allumée.

 

Et non, je ne fume rien, et c’est bien ça le pire  : ) .