La garde alternée ou le grand méchant jugement de la mère

Le quotidien d’une maman séparée tourne autour de plusieurs choses : ses enfants, son boulot, l’organisation nouvelle, sa vie avec ses enfants, et la vie sans ses enfants . Pour certaines 6 jours sur 15, 5 jours sur 15, ou  en garde alternée totale, c’est à dire aune semaine sur 2.  Donc, si tu calcule bien, tu as tes enfants une semaine, ensuite ils sont chez leur papa une semaine .

Nous avons choisi ce mode de garde .

Alors la semaine où je les ai , je m’occupe d’eux au max, je gères ma vie de maman, je prends un maximum de bonheur et de bon temps avec eux en fait vivre et menourrir de leurs sourires .

et la semaine où je ne les ai pas , et bien il y 2 options : s’enfermer jusqu’à leur retour en mangeant des paquets de bonbons de 2kg en matant Les feux de l’amour et sniffer leurs pyjamas , ou se dire que tu peux sortir, rencontrer des gens, pourquoi pas voyager . en fait vivre d’autres bonheurs .

Personnellement j’ai choisi la 2ème option. C’est pour moi la plus vivable et la plus intéressante à vivre . parce que je ne suis pas qu’une mère  et que je refais ma vie de femme.

Sache une chose, c’est que si tu choisis la 2 eme option,  tu risques fortement de te heurter à quelques réflexions, du genre que tu as l’air  plutôt heureuse de ne pas avoir tout le temps tes enfants. Parce que vois -tu , si tu ne pleures pas toutes les larmes de ton corps quand tu n’as pas tes enfants, t’es une mauvaise mère . Surtout si c’est toi qui demande le divorce- la séparation . Bah voyons .

Soyons honnête , avoir un peu de temps pour soi est agréable , les 2-3 ou 4 premiers jours . Mais la garde alternée c’est aussi avoir le cœur qui pince quand tu  » rends  » tes enfants ,  Savoir que tu les partageras le reste de ta vie, avoir un manque dans le creux du ventre, se demander comment ils vont et être d’une impatience folle à l’approche des retrouvailles.

Alors tu me diras que la mère peut garder la garde principale des enfants, que rien ne remplace une mère. Sauf qu’en 2017 les pères ont une place , et que je trouve important que le père de mes enfants, peu importe le pourquoi et les raisons de notre séparation, a  le droit et le devoir d’avoir ses enfants et de les voir autant que moi . Parce que c’est leur papa. Parce que c’est un bon papa. Parce qu’il est aussi impliqué que moi dans leur vie et que ce n’est pas parce que je les ai porté qu’il doit être mis au second rôle . Parce qu’il les aime .

Donc non, je ne pleure pas quand je n’ai pas mes enfants . Oui , je sors, je ris, je danse, je bois des verres, je fais la fête, du shopping, des expéditions, je voyage ( présentement je suis en vacances d’ailleurs, sans mes enfants ) , je rencontre des gens, je bosse beaucoup plus aussi ( j’ai aménagé mes horaires selon ma garde ) ( oui j’ai de la chance ) , je vis . 

Oui ils me manquent, oui je suis heureuse de les récupérer, oui j’en profite 2x plus quand je les ai , histoire qu’on ai tous des bons souvenirs ensemble en prévision de la semaine où l’on ne sera pas ensemble, oui je sniffe leur pyjama parfois quand ils me manquent trop.
Alors pour répondre à  la question, je ne m’occupe pas moins de mes enfants, je m’en occupe différemment, je gère le temps car je sais qu’il nous est imparti . je les aime INFINIMENT et même si j’ai pris la décision de la séparation ils ne me manquent pas moins pour autant . j’ai fait un choix qui ne fait pas de moi une mère qui délaisse ses enfants . je pourrais même vous dire  » Que du contraire !  » mais ce sera un autre débat pour un prochain article peut être 🙂

Mais les mamans ne sont aujourd’hui plus les seules à s’occuper de leurs enfants et les papas ont une place importante à tenir dans la vie de leurs enfants, et je ne compte pas leur en priver .

 

parents

 

 

 

 

 

Celle qui ne portait plus d’alliance

Vous l’avez vu, la page et le blog on été un peu déserté ces dernières semaines . Je n’ai plus écrit ici depuis un bon bout de temps et je recommence à peine à re-publier sur la page et instagram.

Je vous en ai un peu parlé sur la page, il y a de gros changements dans ma vie qui m’ont poussées à mettre le virtuel de côté pour se concentrer sur la vraie vie, et en l’occurrence quand elle te réserve des changements majeurs .

En effet, papa débordé et moi nous séparons . C’est une décision que j’ai prise moi, pour des raisons que je préfère laisser dans le domaine privé pour l’instant, par respect pour mes enfants, pour papa débordé et pour ce que nous vivons . Mais je peux juste dire que cette séparation est le résultat d’une vie pleine de bonheur, d’amour, de joies, mais aussi de moments plus difficiles et de couacs, comme dans tous les couples.

Actuellement, mon quotidien est donc plus mouvementé, entre les démarches, l’organisation des gardes alternées, les frais, les changements, la mise en place, …..

Il est clair que c’est aussi et surtout un changement pour la marmaille, qui forcément se retrouve au milieu de parents qui se séparent . De notre côté, papa débordé et moi faisons tout notre possible pour que cette séparation se passe le plus sereinement possible pour nos enfants .

Les choses vont vite, et le rythme est donc prenant . C’est une nouvelle vie et une nouvelle organisation à voir, à prévoir, à avoir. un nouveau équilibre à chercher, de nouveaux bonheurs à trouver.

C’est un cap à presque 33 ans, 3 enfants et plus de 16 ans de couple.

Je ne sais pas encore très bien quel chemin m’attend. je sais qu’il sera pentu et semé d’embuches, mais je veux croire que le bonheur est au détour de ce virage à 180 °.

Voila vous savez tout, ou presque .

Petit à petit, le blog va reprendre vie, certainement d’une façon différente .

 

à tout bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Comment savoir si l’envie de bébé est VRAIMENT derrière toi ?

D’aussi loin que je me souvienne , j’ai toujours eu en moi cette envie, ce besoin d’enfanter. Comme une boule au ventre juste là , à l’intérieur de moi, qui te fait fourmiller les ovaires, une petite voix qui te crie : du bébé , du bébé ! et te fait repérer le moindre moufflet, chaque femme enceinte à 4 km à la ronde, qui te fait suspecter la grossesse même d’une femme constipée ( c’est fin ça se mange sans faim ) .

Après un début plus que difficile, j’ai eu 1 enfant. et la voix était toujours là, malgré la fatigue, le baby blues de la mort qui tue au bout des lèvres,  me poussant à me reproduire encore . 1 fausse couche et 18 mois après l’ainé, 2 ème  grossesse. Alitée cette fois, sous haute surveillance. J’ai eu mon 2eme enfant . Et la voix était toujours là.

Un burn-out, une ré-orientation professionnelle, des soucis médicaux et familiaux n’ont pas eu raison de cette voix. Elle était toujours là, elle voulait du bébé , du tout chaud du tout neuf, du qui braille et qui ne fait pas ses nuits .

3 ans après MissMiddle, Re -enceinte. l’appel était TROP  fort . Et puis Ptitedernière .

Et la petite voix à fermé sa gueule ( tu as remarquée que je suis pleine de poésie ce soir ) .

Alors quand beaucoup attendent avec impatience que je leur disent que je veux un nouveau bébé, ou comment je sais que je n’en veux plus , j’ai voulu écrire sur les signes qui peuvent t’aider à  savoir si l’envie de bébé est VRAIMENT derrière toi ? :

Ton radar à ventre rond s’est éteint : Tu ne remarques plus les femmes enceintes autour de toi  . et si tu les vois brièvement dans ton sciage,  rien qu’imaginer comment et par où elle va devoir sortir ce bébé te donne la chair de poule .

Tu ne frétilles plus du cul au rayon layette : Alors que tu aurais bien dépensé  l’équivalent du PIB du Guatemala en bodys et petits pyjamas trop mignon avant, Aujourd’hui tu remarques surtout la quantité de lessives incroyables qu’on peut faire par jour quand on a des enfants.

Tu veux te refaire une vie sociale : Après quelques années à avoir changé des couches, fait des areuh areuh et préparés des pots carottes -panais pendant des années, tu ne rêves que d’une chose : sortir ! aller au resto entre amis, aller boire un verre, danser jusque toutes les heures ( et avoir très mal à la tête )  de temps en temps , parce que ça fait du biennnnnnnnn d’être autre chose qu’un parent.

Tu as peur de tomber enceinte : Ta plus grande peur ? Que ta contraception te lâche et de re-tomber enceinte. Parce que tu aimes tes enfants mais tu ne veux plus JAMAIS en avoir, et surtout avoir à ensortir . alors tu penses sérieusement à la ligature des trompes ou a la vasectomie de ton cher et tendre, histoire d’être certaine d’éliminer le risque de grossesse à jamais.

Tu donnes les petits vêtements bébé :  tu tries et tu donnes tout ce qui est trop petit sans une larme ( allez une toute petite ) parce que de toute façon tu sais que ces vêtements vont prendre la poussière dans ton grenier. Alors autant en faire profiter d’autres petits bébés tout chaud . En plus ça fait plaisir de revoir des petits tenues sur des bébés qu’on ne doit pas supporter toute la journée .

Voir un bébé ne te remues plus les tripes : autant avant tu sentais tes ovaires danser la samba dés que tu voyais un tout petit , autant maintenant, tu le trouves certes mignon, mais il suffit qu’il pleure ou grimace pour que tu te sentes ventiler. à croire que tes hormones de reproduction se sont barrer en vacances à Cuba.

Tu recommences à faire des ( minis ) grass’matinées : et ça c’est bonnnnn  ! Avoir des enfants qui font leurs nuits , oui, ça change la vie.

Tu te sens complète, comblée : tellement que ton panier à linge en déborde d’amour et de chaussettes puantes et solitaires . Tu ne vois pas ta vie sans tes enfants mais VRAIMENT , tu ne saurais pas quoi faire d’un autre. Tu trouves ta vie juste assez débordée pour être intéressante et tu laisses le pouponnage pour tes copines avides d’odeur de bébés. Chacun son tour !

no-kid

 

 

La valse à 1000 temps

Je crois que je si je devais définir ma vie, c’est comme ça que je la définirais . Une valse à 1000 temps . Une vie vécue à 1000 à l’heure où chaque minute, chaque seconde compte et est comptée. pour être à l’heure, être une bonne mère , une bonne professionnelle, une femme qui gère . ( ou pas )

Ma vie d’aujourd’hui est incroyablement différente de celle d’il y a 6 mois . Plus rythmée, plus chronométrée plus intense. Pas meilleure, pas moins bonne. Pas plus fatiguante, pas moins non plus.

Après ma vie de mère au foyer ou je m’occupais à 100% de ma famille et de tout ce qui tournait autour, aujourd’hui c’est moi qui valse autour de ma famille, à la gérer sur un temps, à la déléguer sur 2 temps , à vivre ma vie professionnelle en 3 temps et à vivre une vie sociale en 4 temps. Alors même si c’est beaucoup plus troublant , c’est beaucoup plus dansant et tout aussi charmant .

Alors oui, ça me donne moins le temps. Moins de temps pour mes enfants, moins de temps pour moi, pour mes amies, le blog aussi ( je suis tellement à la bourre que j’en ai honte ) .Je suis plus absente à certains moments pour eux, pour vous, pour moi.  J’ai la vie qui bat la mesure,  la vie qui mesure mon émoi.

Je me sens entière de ces 1000 choses à faire, de ces enfants qui crient de bonheur en me retrouvant le soir, des impératifs professionnels et de ses possibilités de développement, de ces lessives qui débordent, de ces soirées à décompresser , de ces retrouvailles furtives avec mon chéri en toute fin de journée dans un bain chaud à discuter de nos journées trop chargées .

J’ai adoré ces moments de mère au foyer et j’en garde de merveilleux souvenirs, mais j’aime cette nouvelle vie aussi intense et débordante que je le suis, avec cette valse à 1000 temps que je danse quotidiennement comme on passe entre les gouttes. Je regrette parfois le temps en moins en famille, mais je me remplis de cette qualité de vie en plus et je savoure encore plus chaque moment ensemble . Dans cette valse à 1000 temps .

322e4dec

Et je remercie mon chéri d’être un homme vrai et moderne qui m’épaule et s’occupe de sa famille merveilleusement bien  ❤

2016 se termine, vive 2017 ! ( Le bilan de 2016, les envies de 2017, toussa toussa )

2016 est enterré, et notre 2016 à nous à été synonyme de changements en tout genre :

Soucis important avec l’ainé dans sa scolarité, diagnostic de TDAH, instit démissionnaire et école aux abonnés absents, changement d’école, une nouvelle équipe pédagogique au top, des solutions trouvées pour le TDAH, des vacances et des sorties sympas avec et sans les enfants, la reprise à temps plein du boulot pour moi, quelques difficultés pour trouver l’organisation , des enfants qui grandissent, une famille qui se construit petit à petit, de la fatigue, des fous rires, etc. etc  .

Bref de jolies montagnes russes, mais rien de bien grave ni d’insurmontable. La vie, la vraie, ni trop difficile ni trop douce.

Au niveau du blog, quelques changements aussi, un peu moins d’articles mais vous , pourtant, étiez toujours au rendez-vous et même tant et plus puisque vous avez été plus de 500.000 à lire mes articles en 2016 . oui , un truc de ouf ! Et je ne sais trop bien quoi vous dire , si ce n’est 500.000 mercis à vous d’être toujours au rendez-vous ! ( je ferai certainement une petite liste des articles les plus lus en 2016 sur le blog ) .

2016 a été une année formatrice, révélatrice, inspirante, réjouissante, ou l’on a pu relever des défis, consolider notre famille, notre amour et se dire que rien n’est tellement jamais acquis dans la vie que l’on ne peut faire qu’une seule chose : profiter de chaque instant !

Pour 2017 donc , on va continuer comme ça, de profiter au jour le jour, de ne pas faire trop de plan sur la comète, de trouver des moments pour nos enfants, et puis des moments pour nous aussi, de rire et de s’engueuler aussi sinon c’est pas marrant .

En 2017, même si tu sais que je ne fais JAMAIS de résolutions, parce que les résolutions sont faites pour des gens lisses et parfaits et que nous ici on est un peu fou et trèèès imparfait, il y a 2 -3 choses que j’aimerais faire de cette année, histoire de bien la sentir vibrer et d’en profiter un max :

  • Continuer à évoluer dans mon boulot : j’apprends beaucoup pour l’instant, je me prends des bons moments mais aussi pas mal de moments contraignants. Je veux donc continuer à apprendre, m’investir et si possible me prendre des murs, parce que c’est comme ça que j’apprends le mieux haha ( tu le sais que je suis bizarre )
  • Profiter un maximum de mes hyperactifs : on l’est tous dans la famille, alors profitons -en pour ne pas nous ennuyer ! je vais tenter d’organiser plus souvent des sorties, activités, vacances et vadrouille en famille .
  • Re-aménager notre maison : qui est grande et assez neuve mais qui mériterait un meilleur aménagement pour plus de facilité à 5 ( rangement, chambre des enfants, déco, toussa toussa )
  • Prendre un peu plus soin de ma peau : mes 33 ans arrivent à grands pas et je vois 2-3 rides qui se profilent. je ne peux pas arrêter le temps, mais je dois penser à plus la chouchouter . en commençant par exemple à me demaquiller haha. même que si t’es sympa je t’en parlerai 🙂
  • Voyager ! en famille, en amoureux, entres filles, entres amis . les prochains mois je veux voir du pays ! oh pas faire le tour du monde, mais je voudrais en découvrir plus sur l’Europe.
  • Apprendre à mes enfants le féminisme : Car ces acquis ne tiennent clairement qu’à un fil et que plus nos filles sauront qu’elles sont libres, belles et intelligentes, mieux ce sera ! Et comme une lectrice me l à dit très justement, nos fils doivent aussi connaître ces valeurs pour respecter les femmes . Cqfd.
  • Prendre du temps avec mes enfants individuellement : quand on a une ( petite ) famille nombreuse et un agenda bien chargé ce n’est pas toujours facile, mais j’aimerais essayer de prendre parfois du temps avec l’un et l’autre, en dehors de la fratrie .
  • Ne pas prendre la vie au sérieux : Rire, danser, m’amuser, m’éclater même, comme l’année passée quoi !
  • Continuer à partager avec vous ! mes idées, mes avis , mon humour à la con, mes coups de cœur, mon quotidien, mes sorties, ….sur le blog et la page .
  • Rester moi-même !

Et Vous, vous avez envie de quoi cette année ?

 

Bonne année les parents débordants !

 

15909938_10211575127439487_334667760_n

 

Une mère, c’est Bipolaire !

J’ai ouvert mon blog pour plusieurs raisons : pour partager ma vie de maman, mes astuces de maman, mes coups de cœur beaucoup, pour vous faire rire un peu , pour vous déculpabiliser surtout .

Mais aujourd’hui, je voulais utiliser mon blog pour crier au monde ( oui , bon , peut-être pas au monde entier quand même , mais à ceux qui me lisent haha )  une vérité absolue sur les mamans : Les mères sont bipolaires .

Oui , la mère souffre d’une bi-polarité aigüe, qui sur une échelle de 1 à 20, doit se situer au stade 78 . Et franchement, c’est pas facile tous les jours . Parce qu’une maman :

  • ça ne supporte pas sa progéniture une journée complète MAIS ça pleure quand ça laisse le Petit dernier à la crèche
  • ça en a marre de faire à bouffer pour toute la famille alors que les enfants ne mangent jamais ce qu’elle fait MAIS ça concocte des petits plats pendant des heures  .
  • c’est tellement fatigué que ça aurait besoin de dormir 27h d’affilée MAIS ça se réveille à l’aube pour aller faire ses lessives  .
  • ça a hâte de voir les vacances arriver parce que ses enfants lui manque MAIS ça a envie de s’auto-étouffer en mangeant des doudous au bout de 12h 54 min et 12 secondes de vacances .
  • ça veut passer des soirées avec ses copines pour déconnecter MAIS ça parle toute la soirée de sa marmaille .
  • ça en a marre d’entendre les gamins pleurer MAIS ça veut un autre bébé.
  • ça veut un peu penser à soi pour une fois MAIS ça achète toujours un tas de trucs pour ses enfants quand elle fait du shopping. beaucoup plus que pour elle d’ailleurs
  • ça pleure pour que ses gamins fassent leurs nuits MAIS ça trouve ça bizarre qu’ils dorment sans se reveiller au final, du coup ça va voir si le bébé dort bien ( qui bien entendu se réveille, et la maman râle hahaha )
  • ça râle à mort sur le bordel que les gamins foutent quand il sont là MAIS ça trouve la maison trop vide et déprimante quand ils sont partis .
  • ça en a marre de rester à la maison quand c’est mère au foyer MAIS ça chouine une fois que ça reprend le boulot parce que c’est loin de sa marmaille
  • ça en a marre de devoir tout faire MAIS ça ne veut pas déléguer
  • ça veut prendre des vacances seule pour déconnecter MAIS ça appelle ses marmots 18x par jour.

 

Oui , une mère c’est grave bi-polaire . MAIS il va falloir faire avec, parce qu’une maman c’est irremplaçable !

 

next-mood-afraid

Ces trucs que je kiffe depuis que j’ai repris le boulot .

Bon ok,  notre organisation n’est pas encore parfaite, mes cernes font déjà 40 cm environ après  un mois de boulot à peine,mais il faut quand même que je vous avoue qu’il y a des trucs que je kiffe dans ma vie toute fraiche de workingmum .  Comme par exemple :

 

Manger le midi sans se prendre de la panade dans le visage  : Parce que oui, des centaines de mères au foyer se font presque quotidiennement agressées par leurs bébés à coup de cuillère de purée chaque midi.

Aller faire pipi sans être accompagnée : Et ça c’est juste le bonheur. j’te jure .

Passer ma journée en talons hauts : sans devoir courir après des petits humains toute la journée .

❤%20Walking%20With%20High%20Heels%20❤.gif

Cohabiter avec des humains sans devoir leur torcher le cul : Et non je ne suis pas infirmière.

Troquer mon heure de table contre une heure de shopping childfree : C’est aussi l’avantage de bosser tout près d’un centre commercial. Et si tu me demanderas quel est l’intérêt de travailler si c’est pour dépenser son salaire en fringue c’est que tu n’es pas une shoppingaddict.

tumblr_nfq7k9fvcv1qgf1i8o1_500.gif

Ne plus devoir manger les biscuits en cachette  après le repas : Oui je tente de donner une éducation de non grignotage à mes enfants alors que je suis la première à le faire . Depuis que je retravaille un de mes tiroirs de bureau est carrément devenu un garde-manger . ( rendez-vous dans 6 mois avec 10 kg de plus hahah )

Ne pas devoir gérer les conflits du matin au soir : fini les mamaaaannnnnnsss elle m’a frappé , il m’a volé mon gouterrrrr ou autres excuses du genre pour attirer mon attention toutes les 2 secondes. maintenant c’est papa débordé qui gère ça ( et il comprend nettement mieux ma tête déconfite quand il rentrait le soir maintenant ^^ )

gif-famille.gif

Le calme : oui bon, en vrai dans le domaine où je travaille le calme est tout relatif, mais c’est quand même beaucoup plus calme qu’une maison avec 3 enfants déchainés . quoique.

Rentrer le soir et voir leurs sourires s’illuminer : quand je passe la porte et les entendre me raconter leur journée . c’est juste le BONHEUR et certainement le meilleur moment de ma journée .

 

Et vous les working mum, c’est quoi votre plus grand Kif ?