La garde alternée ou le grand méchant jugement de la mère

Le quotidien d’une maman séparée tourne autour de plusieurs choses : ses enfants, son boulot, l’organisation nouvelle, sa vie avec ses enfants, et la vie sans ses enfants . Pour certaines 6 jours sur 15, 5 jours sur 15, ou  en garde alternée totale, c’est à dire aune semaine sur 2.  Donc, si tu calcule bien, tu as tes enfants une semaine, ensuite ils sont chez leur papa une semaine .

Nous avons choisi ce mode de garde .

Alors la semaine où je les ai , je m’occupe d’eux au max, je gères ma vie de maman, je prends un maximum de bonheur et de bon temps avec eux en fait vivre et menourrir de leurs sourires .

et la semaine où je ne les ai pas , et bien il y 2 options : s’enfermer jusqu’à leur retour en mangeant des paquets de bonbons de 2kg en matant Les feux de l’amour et sniffer leurs pyjamas , ou se dire que tu peux sortir, rencontrer des gens, pourquoi pas voyager . en fait vivre d’autres bonheurs .

Personnellement j’ai choisi la 2ème option. C’est pour moi la plus vivable et la plus intéressante à vivre . parce que je ne suis pas qu’une mère  et que je refais ma vie de femme.

Sache une chose, c’est que si tu choisis la 2 eme option,  tu risques fortement de te heurter à quelques réflexions, du genre que tu as l’air  plutôt heureuse de ne pas avoir tout le temps tes enfants. Parce que vois -tu , si tu ne pleures pas toutes les larmes de ton corps quand tu n’as pas tes enfants, t’es une mauvaise mère . Surtout si c’est toi qui demande le divorce- la séparation . Bah voyons .

Soyons honnête , avoir un peu de temps pour soi est agréable , les 2-3 ou 4 premiers jours . Mais la garde alternée c’est aussi avoir le cœur qui pince quand tu  » rends  » tes enfants ,  Savoir que tu les partageras le reste de ta vie, avoir un manque dans le creux du ventre, se demander comment ils vont et être d’une impatience folle à l’approche des retrouvailles.

Alors tu me diras que la mère peut garder la garde principale des enfants, que rien ne remplace une mère. Sauf qu’en 2017 les pères ont une place , et que je trouve important que le père de mes enfants, peu importe le pourquoi et les raisons de notre séparation, a  le droit et le devoir d’avoir ses enfants et de les voir autant que moi . Parce que c’est leur papa. Parce que c’est un bon papa. Parce qu’il est aussi impliqué que moi dans leur vie et que ce n’est pas parce que je les ai porté qu’il doit être mis au second rôle . Parce qu’il les aime .

Donc non, je ne pleure pas quand je n’ai pas mes enfants . Oui , je sors, je ris, je danse, je bois des verres, je fais la fête, du shopping, des expéditions, je voyage ( présentement je suis en vacances d’ailleurs, sans mes enfants ) , je rencontre des gens, je bosse beaucoup plus aussi ( j’ai aménagé mes horaires selon ma garde ) ( oui j’ai de la chance ) , je vis . 

Oui ils me manquent, oui je suis heureuse de les récupérer, oui j’en profite 2x plus quand je les ai , histoire qu’on ai tous des bons souvenirs ensemble en prévision de la semaine où l’on ne sera pas ensemble, oui je sniffe leur pyjama parfois quand ils me manquent trop.
Alors pour répondre à  la question, je ne m’occupe pas moins de mes enfants, je m’en occupe différemment, je gère le temps car je sais qu’il nous est imparti . je les aime INFINIMENT et même si j’ai pris la décision de la séparation ils ne me manquent pas moins pour autant . j’ai fait un choix qui ne fait pas de moi une mère qui délaisse ses enfants . je pourrais même vous dire  » Que du contraire !  » mais ce sera un autre débat pour un prochain article peut être 🙂

Mais les mamans ne sont aujourd’hui plus les seules à s’occuper de leurs enfants et les papas ont une place importante à tenir dans la vie de leurs enfants, et je ne compte pas leur en priver .

 

parents

 

 

 

 

 

Publicités

18 réflexions sur “La garde alternée ou le grand méchant jugement de la mère

  1. En effet Maman Débordée,
    Séparée aussi, et bien que ce soit le papa qui en a fait la demande (de la séparation), la garde alternée une semaine sur deux est, je pense, le mieux pour tout le monde.
    Et je dois dire que même si les débuts étaient difficile, maintenant je vis cette semaine sans eux plus sereinement et sans culpabiliser !

  2. J’ai envie de demander et les enfants dans tout ça comment le vivent ils? Parfois j’ai le sentiment que l’on banalisé les séparations, la garde alternée comme étant une bonne chose mais j’ai le sentiment que l’on coupe l’enfant en 2, qu’on se le partage comme un bien. Je ne dis pas que j’ai de solution miracle et que bien sur chacun essaie de faire au mieux. Mais ça m’interpelle

    • Séparée depuis plusieurs années du papa de ma fille aînée, le choix de la garde alternée a été « presque » une évidence.
      Pourquoi priver ma fille de son père?? Pour assouvir mon besoin égoïste de ne l’avoir rien que pour moi??
      Bien sûr, ça a été un déchirement pendant de longs mois, pour ne pas dire de longues années…
      Mais voir ma fille heureuse de retrouver son père me rend heureuse!
      Malgré des débuts difficiles, nous avons trouvé un certain équilibre entre le papa et moi ainsi qu’avec nos conjoints respectifs.
      Elle appelle l’autre parent dès qu’elle en fait la demande, passe faire un coucou juste pour le plaisir…
      Elle fait des activités chez son père qu’elle ne fait pas avec moi et inversement.
      Bref, ma fille est équilibrée, bien dans ses baskets et c’est tout ce que nous lui souhaitons!!
      Malgré notre séparation, nous travaillons main dans la main pour son éducation et ne voulons qui ne chose : son bonheur!!

  3. C’est bien que vous avez partagé votre routine sur ce blog maman. Vous n’êtes pas la seule à avoir ce mode de vie. Ce n’est pas si facile comme l’on peut écrire sur une page, c’est dur de vivre ça. Et seules celles qui vivent ça peuvent comprendre. En tout cas, vous gérez bien votre planning. Bon courage

  4. Bonjour, je me permets ces quelques lignes car je vous suis régulièrement. (C’est la première fois que je laisse un commentaire sur le net.) L’important est de tenter de faire le mieux pour ses enfants et pour soi. Une séparation? une garde alternée? ou une petite famille ensemble mais avec des disputes et des pleurs journaliers? Ce n’est pas mieux pour les enfants. Il faut vivre la situation pour la comprendre. Je vous souhaite de trouver la sérénité. Pour ma part après quasi 8 ans de garde alternée, cela reste toujours très difficile pour chacun le premier jour de la séparation, on ne fait pas des enfants pour les voir grandir à moitié mais il faut accepter cette nouvelle vie et faire au mieux! cela me fait toujours rire quand j’entends  » tu es cool toi une semaine sur deux » ah bon? cool d’être sans enfant, cool de devoir tout faire avec son enfant en 15 jours et non 30 jours! papy, mamy, parrain, marraine, les amis, le ciné, l’école, le sport et co… et quand ils ne sont pas là faire tout ce qu’on a délaissé pour s’occuper d’eux à 100% parce que justement une semaine c’est trop court! Enfin voilà la vie n’est pas un long fleuve tranquille. L’important est que l’enfant y trouve sa place, de garder de bons rapports avec papa car on est tous liés à vie quoiqu’il arrive. Ici une personne se pose la question de savoir si l’enfant va bien d’autres diront qu’ils seront bien trop gâtés car ils partiront deux fois en vacances, deux chambres, ect! chacun son avis l’important est que votre cellule familiale se porte au mieux! Enfin, une épouse n’oublie pas d’être femme, pourquoi une mère séparée devrait elle soudainement l’oublier? bon courage et bonne journée à vous.
    Ps : Je suis admirative que vous ayez le courage d’exposer votre vie au grand jour et de faire face aux réflexions, remarques de chacun. Sachez pourtant que cela permet à chacun de pouvoir réfléchir sur chaque sujet émis. Bonne continuation et merci.

  5. En garde alternée pour mon ainee depuis 14 ans .
    Dure au début bien sûr mais je papa avait autant le droit ( et l’envie) de l’avoir .
    Donc on profite du temps où ils sont absents pour leur réserver notre temps après et surtout on tente de prifiter car maman oui mais pas uiniquement

  6. J’ai opté pour une garde exclusive mais pas pour empêcher leur père de les voir ou de les prendre. Il a un droit de visite élargi de 2 soirs par semaine et 1 week-end sur 2. Pourquoi pas une garde partagée me dira-t-on ?
    Parce que mon ex est un pive en matière d’organisation et de logistique concernant les enfants. Il n’a aucune flexibilité dans son travail et ne s’est jamais intéressé à leur planning, jamais préparer un pique-nique ou fait un trajet à l’école avec eux, jamais organiser un anniversaire ou acheter un habit.
    Alors voilà j’habite à 50 mètre de chez lui. Les enfants n’ont pas eu à changer de nourrice (maman de jour chez nous), ni d’école ni de quartiers ni de copains. Ils peuvent passer voir leur père le soir par exemple. Monsieur peut voir ses enfants souvent, même si c’est pas son week-end (s’il a un dîner de famille par exemple).
    Mais voilà Monsieur ne comprend pas ma démarche et m’emmerde, m’insulte, me dit que je pense pas au bien être des enfants, etc. Je ferais mieux de déménager à 100km et il l’aurait dans la poire, sauf que les enfants vont en souffrir donc je fais le point dans la poche.
    Dur de trouver la bonne solution. Mais perso je revis et suis heureuse !

  7. Merci pour ce post. C est tout a fait mon ressenti et,
    ce que je vis. Ca fait du bien de te lire et c est tellement bien écris. bravo! …Moi aussi je suis une maman a mi-temps d’un garçon de 9 ans, qui a leur coeur serré 1 vendredi soir sur 2, qui trouve ca sympa 3,4 jours, qui prend des bouffées de doudou pour combler le manque. Moi aussi j ai choisi j option 2 et même si c pas tjs simple…je suis heureuse car mon fils est heureux…

  8. Un très beau article. Mon mari est divorcé et son ex n a pas eu votre intelligence. Le père divorcé n a pas beaucoup de droit et beaucoup d injustice. Un très beau article

  9. Il n’y a rien de mal à être heureux quand ses enfants ne sont pas là. Pourquoi faudrait-il qu’ils remplacent absolument toutes les sources de bonheur qu’on peut avoir par ailleurs ?
    Et avant qu’ils ne soient là, on faisait quoi de nos vies ?

  10. Merci pour cet article !
    Comme tu dis (je me permets de tutoyer… 🙂 ) choisir l’option numéro 2 fait qu’on doit faire face à certaines critiques ou questions déplacées.
    « ah bon tu pars en weekend sans les enfants !? »
    « Quoi !? Tu ne passes pas noël avec eux ? Moi je ne pourrais pas » (en gros suis une mauvaise mère c’est ça !?)
    Bref… Je pense qu’on y échappera jamais, les gens ont toujours quelque chose à dire 🙂
    Perso, mon fils de 7 ans m’a dit « je préfère maintenant que vous êtes séparés. Avant vous étiez toujours énervés et donc vous vous énerviez sur nous, maintenant vous rigolez toujours tous les deux je vous donne 10 sur 10 !  »
    Que demander de plus ? C’est ce qui compte 🙂

  11. Pour ma part il n’a même pas émis le souhait de les avoir en garde alternée. Alors oui je suis heureuse d’avoir mes filles uniquement pour moi mais c’est extrêmement dur à gérer et parfois je rêverais d’une garde alternée pour être à 100% avec mes filles quand je les ai. La c’est juste la course tout le temps. Mais comme le dis si bien mon entourage: c’est ta décision (je ne sais pas si je dois les remercier ou non ;-p)

  12. Pingback: Revue de presse du 27 juin 2017 – p@ternet

  13. Merci beaucoup pour ce bel article.
    Je suis de ces papas qui se battent (contre des moulins à vent !) pour leurs enfants ; enfants qui leurs sont soustraits dès que la mère le demande sans aucun argument qui tienne un tant soit peu la route. Un week-end sur deux est très insuffisant pour partager ensemble tout l’amour que nous avons les uns pour les autres, et assurer un réel rôle paternel.
    Et prenons conscience que la première victime de l’éloignement forcé du père, ce n’est pas le père mais l’enfant. Un week-end sur deux est très insuffisant pour que l’enfant grandisse de manière équilibrée avec un réelle référence paternelle.
    Bien des femmes pensent que les hommes ne sont pas capables de bien s’occuper d’enfants. Et bien c’est complètement faux ! Sans doute les pères ne s’occupent pas des enfants comme le font les mères (et comme les mères voudraient qu’ils fassent). C’est justement ce qui manque tant aux enfants qui n’ont un père qu’en pointillés.

    P.S. @ Sabrina : dommage ce commentaire débordant de haine suite à un billet de blog ouvert, équilibré et serein.

  14. Bravo, des mères sensées et intelligentes existent, vous en êtes la preuve avec beaucoup d’autres.
    C’est tout simplement du bon sens, on fait des enfants à deux, nous avons le devoir et l’obligation de s’en occuper à deux, avant et après la séparation.
    Résumer ses enfants à une pension alimentaire à payer ou à recevoir est tout simplement scandaleux pour les enfants.
    Bon courage à vous et à tous les parents responsablesont et dignes de ce nom.

  15. Cet article fait plaisir à lire. En tant que Papa, j’apprécie énormément de passer du temps avec ma fille. Chaque parent aime autant son enfant et le temps sans lui est dure, mais cela apporte aussi beaucoup à l’enfant et le rassure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s