{ Les idées déco de maman débordée } Une nouvelle déco pour une nouvelle vie

Qui dit nouvelle vie et nouveau chez soi dit nouvelle déco. Je suis en train d’aménager petit à petit un cocon et de ce fait, je passe un peu de temps sur internet pour trouver des idées de décoration pour personnaliser ma nouvelle maison .

Du coup, je partage avec vous mes idées, mes achats et mes envies du moment  , un peu en vrac ! Et il y a un peu de tout : de la vaisselle, du linge de maison, de la déco enfants, des luminaires, …..

 

 

 

Mes inspirations viennent principalement de chez Ikea, Maison du monde, Oxybul , la redoute , ….

Vous en pensez quoi ?

Publicités

Le 1 er Jour de ma nouvelle vie

macaron ma vie

Cela faisait un moment que je vous en parlait , sans vous en dire trop. Mon envie de voler de mes propres ailes, devenir une maman entrepreneuse. Ma passion, la cuisine, qui devient de plus en plus présente, et cette idée se faisant de plus en plus claire de lancer ma propre société. D’être mon propre patron, et de vivre ma vie autrement. Pour moi, pour eux, pour nous. Etre mon propre moteur.

Après l’envie, l’idée, vient le temps des décisions .  » Est-ce possible? ai-je les épaule? Ai-je assez de motivation? Et comment faire?  »

Ces dernieres semaines ont été pleine de reflexions, de rencontres, de renseignements, d’interrogations et de recherches pour savoir si je pouvais vivre mon rêve sans mettre l’équilibre de ma famille à mal. Et une certitude : Que je devais me faire aider .

Et puis cette rencontre avec Carole Equeter ( que je salue au passage si, je l’espère, elle me lis ) , qui a réalisé son rêve et qui m’a donné de bons conseils et surtout une bonne adresse. Une coopérative ( Azimut ) qui l’a , inspiré, suivie , soutenue et aidé à voler de ses propres ailes.

Dés le lendemain, je m’inscrivais à la séance d’information collective. Puis à la séance personnelle. Sortie de là , comme une sensation d’être ( enfin ! ) à ma place, et que cette coopérative allait m’épauler sans m’étouffer, me donner les armes et me soutenir dans mon projet,  » très sympa  » selon eux. Une date en tête , le 24 mai, où la première des 3 phases commencerait.

Il était donc temps de s’occuper d’une chose que je m’étais attelée à enfuir profondément : mon ancienne vie professionnelle. Je me sentais tellement incapable de retourner y travailler. Et pourtant un contrat me liait toujours.

De nouvelles recherches, de bons conseils prodigés par l’un et l’autre organisme, une rencontre avec un médecin très à l’écoute, ouvert, compréhensif. Et ensuite les démarches auprès de mon employeur, afin de me faire entendre, comprendre, sans faire des heurts. Et cette peur au ventre d’être rejetée, incomprise, mal reçue, moi la pauvre dépressive incapable de gérer la moindre pression .

Et en fait ça c’est bien passé. Vrai sentiment ou faux semblant ? Je n’en sais rien. et après tout peu importe .Depuis hier, je suis libérée de mon employeur, sans non plus perdre mes droits, car après tout j’ai quand même travailler près de 6 ans dans ce secteur.

Aujourd’hui, je vis le 1er jour de ma nouvelle vie. Et je me sens LIBRE ! libre de penser intégralement à ma future activité, de créer mon avenir sans retenue.

Le 24 mai arrive bientôt et je viens officiellement de m’inscrire à cette formation . Je touche des doigts le bout du tunnel et je me sens tellement moi ! nouvelle, différente et vivante.

Vraiment, vivement le 24 mai !