Toutes ces choses que les femmes qui travaillent vivent au quotidien ( et même que c’est pas facile tous les jours )

Je sais que je vais encore me faire traiter de féministe à 2 balles, mais aujourd’hui je vais parler du sujet sensible de la place des femmes sur le marché du travail .

Parce que oui, être une femme et une maman est VRAIMENT un défi quand on travaille ou quand on cherche du travail . Et le défi,  ce n’est pas toujours tellement de s’organiser, mais c’est finalement de faire sa place et de se faire respecter en tant que travailleur ou futur travailleur compétent pour ton ( futur ) employeur, équipe, collègue, supérieur, subalterne, clients, fournisseurs et j’en passe .

Parce que le quotidien d’une femme, ça peut ressembler à un parcours du combattant quand :

  • Lors d’un entretien d’embauche ou de demande de changement d’emploi au sein de la société où l’on travaille, on te refuse le poste parce que, bien qu’ils louent vos compétences professionnelles,  les RH  préfèrent ne pas suivre votre candidature parce que vous n’êtes pas assez  » flexible  » vu votre vie de famille. Ou parce que vu ton âge tu risque de vouloir des enfants bientôt.  Ou parce que tu en as trop. Ou pas assez.  Bref. 

 

  • ton Boss s’inquiète de ton envie d’avoir ( encore ) un autre enfant, parce que bon, le congé maternité ça n’arrangerait pas trop la croissance de la société , et s’inquiète que tu sois potentiellement trop souvent absente parce que bon, les enfants ça tombe vite malade ,…… donc,  ton utérus est presque soumis à une enquête interne.

 

  • Tu dois te manger les commentaires grivois et désobligeants si tu as le malheur de porter une jupe un peu courte ( selon leurs critères, c’est à dire, en gros, au dessus du genoux ) , un peu moulante, une jolie robe ou un décolleté qui laisserait légèrement entrevoir le fait que tu ais une poitrine, de jolies chaussures à talons qui mettraient tes jambes en valeur. oui , même en été, pour être tranquille sors ton col roulé !

 

  • On chante les louages de ton compagnon lorsque tu dis qu’il va rechercher les enfants à l’école ou que c’est lui qui s’occupe du repas du soir. Personnellement, je n’ai jamais entendu quiconque se pâmer du fait qu’une femme s’occupe de la préparation d’un repas. Ben oui, c’est le taf de la femme les repas, à la base ……

 

  • On te paie jusqu’à 25% en moins que ton collègue et homologue masculin , qui fait le même travail que toi , juste parce que lui a une paire de couilles. Sans compter le fait qu’on lui proposera plus facilement et rapidement une augmentation ainsi qu’une évolution de poste .

 

  • On va te traiter de folle ou de mère indigne si tu émets l’envie ou le fait que tu bosses à temps plein, parce que tes pauvres enfants n’auraient besoin que d’une chose selon la société, leur mère . Mais attention,  parce que si tu demandes un aménagement d’horaire ou un temps partiel, un congé parental ou autre chose, tu te mangeras des commentaires disant , en gros que  » tu vois tu ne gères pas ta vie donc tu demandes un changement  » et bim c’est mal vu . Et bim ça va te bloquer ta carrière. Parce que tu seras vue comme une incompétente .

 

  • On te tape dans le nez que  » ouais mais vous avez voulu l’égalité , il faut gérer hein maintenant  » . Mais que l’égalité s’arrête juste sur le pas de la porte de la maison parce que chez toi , c’est toi qui te tapes tout le boulot.

 

  • On te trouveras folle si tu as un projet d’entrepenariat ou si tu te lances comme indépendante ( ben oui, qui va s’occuper des enfants ? ) alors qu’un homme lançant sa propre boite sera vue comme un truc génial et courageux ( et on ne lui demandera jamais qui s’occupe de ses enfants )

 

Donc oui, on est en 2017, mais oui, il y a encore un maximum de choses à changer pour les droits de la femme au travail . Il y a encore des portes à ouvrir à coups de pieds , non ?

102152626

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités