La vie est un chemin.

 

l’annonce de ma séparation avec papa débordé et mon article sur la garde alternée a créé beaucoup de réactions par ici et sur Facebook . j’ai reçu des centaines de commentaires, de témoignages, de réactions . Des mères séparées, des mères célibataires, des mères de familles recomposées, des mères toujours en couple avec le papa de leurs enfants . Des mamans de tout horizons .

J’ai aussi reçu des centaines de messages privés . Certains messages étaient là pour m’encourager, d’autres pour comprendre pourquoi, et beaucoup pour me partager un désarroi . Ce Désarroi, c’est celui de mères qui me disaient qu’elles n’étaient plus heureuses, pour certaines depuis longtemps, avec le papa de leurs enfants. Qu’elles pensent à les quitter mais hésitent . Qu’elles ne savent pas si c’est une bonne chose, ou pas, si elles ne vont pas faire pire que mieux . Et puis elles pensent à leurs enfants et ont peur de les perturber .

Je n’ai pas répondu à ces messages . Pardon . Mais voyez-vous, c’est que j’ai d’abord été très surprise et débordée par le nombre de messages, qu’il me manque du temps et qu’à vrai dire je ne savais pas trop quoi répondre .Mon histoire est particulière, comme chaque histoire . Et soyons honnête et pragmatique, les procédures de divorce ne permettent pas une grande liberté d’action et d’écriture .

Je ne veux pas du tout faire l’apologie de la séparation, bien loin de là . Car se séparer de son conjoint, qui plus est du père de ses enfants, est une décision importante, lourde de sens et d’impacts, qui vous changera vous mais forcement toute votre famille .

 Vous le savez, c’est une décision que j’ai prise moi-Même . La dure loi de la vie de couple étant que l’on doit être 2 pour vivre un couple, mais un seul pour le terminer. J’ai vécu presque 17 ans de vie avec le papa de ma marmaille. Nous avons vécu de très bons moments, dont la naissance de nos 3 merveilles qui restera le plus joli cadeau que l’on se soit fait . On s’est aimé beaucoup, énormément . On a aussi vécu des moments difficiles . Et je dirais que sur plusieurs aspects, nous sommes simplement arrivés au bout de notre chemin de couple . Je ne peux pas vraiment rentrer plus dans les détails de cette séparation.

Mais si je devais vous dire une seule chose  pour répondre à vos messages, c’est que la vie est un chemin. Ce chemin, nous le choisissons au départ comme étant le meilleur pour la vie que nous imaginons construire et ce que nous voudrions faire. Nous pensons à une destination idéale .

On passe du temps à chercher le chemin, on arpente les rues et la vie, on en trouve de jolis, on s’égare aussi dans des petites ruelles sombres . Parfois aussi on peut se tromper d’itinéraire, tomber et se relever .  Cette vie, peut être des plus confortables et vous faire marcher le pas et le cœur léger . Mais parcourir un chemin, c’est aussi apprendre, à se connaître tout d’abord, se rendre compte que finalement, cette vie n’est pas si confortable, on peut alors remarquer que vos pieds sont pleins de cloches et des blessures parce que le chemin est plus rude que prévu, qu’au fur à mesure on s’use de plus en plus . ou plus simplement que malgré le confort de cette vie, elle ne vous correspond pas , ou plus . Parce que le chemin nous a changé et que l’on aspire à autres choses, à d’autres paysages . Bref, une multitudes de possibilités qui peuvent nous faire réfléchir.

Alors quand on en arrive là, il y a 2 Décisions possibles : Soit on reste sur le chemin malgré tout et on continue à avancer , contre vents et marées, quitte à se blesser davantage,  pour peut être à un moment retrouver sa route ou au contraire se perdre à jamais.

Soit on se dit que l’on peut-veut- doit tout changer, de choix  et d’itinéraires, quitte à se tromper  pour peut être se trouver sur un chemin de vie qui nous correspond davantage ou au contraire regretter l’ancien chemin .

En fait, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, ni de bons ou de mauvais chemins .

La seule chose qui existe vraiment ce sont les choix que l’on fait, et ces choix-là, je vous le jure, doivent être pris avec le cœur et avoir un seul but : le BONHEUR . Cette recherche du bonheur est intense, prenante, éprouvante et vous demandera tantôt d’être très altruiste, tantôt d’être très égoïste .

Alors finalement, la seule chose que je peux vous conseiller, ce n’est ni de partir ni de rester, mais d’écouter votre cœur et de ne chercher qu’une chose : LE BONHEUR .

Et la réponse vous apparaitra claire ( ou presque )

 

imagesETYK9JH4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “La vie est un chemin.

  1. Bonjour maman débordée, je trouve cela très juste de ne pas influencer ou de conseiller tel ou tel choix, chacun doit être capable de faire sa propre décision avec son vécu, son histoire, ses désirs…
    Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne route vers le bonheur, hauts les cœurs pour maman débordée et sa marmaille ❤

  2. Bonjour,
    Pour avoir changé de chemin il y a quelques années, j’ai aussi appris que changer de chemin et de paysage ne nécessite pas toujours de quitter l’autre. Car l’autre aussi a changé, et n’aspire plus forcément non plus à ce premier chemin créé ensemble. La question qui se pose ensuite est à quel type de chemin aspire-t-on chacun? Les paysages désirés par chacun sont-ils compatibles pour un nouveau chemin commun? Malheureusement on regarde souvent trop tard ou l’on en est sur notre chemin, parce que mangés par le quotidien, nous n’avons pas pris le temps de nourrir notre couple avec ce dont il a vraiment besoin, nous n’avons pas pris le temps de choisir ensemble le paysage de notre prochaine saison. Le plus dur dans l’histoire est que pour cheminer à deux, il faut que les deux avancent, et c’est parfois là que ça se complique, car nous n’avancons pas tous à la même vitesse. Pour ma part j’ai changé de chemin toute seule il y a quelques années. Aujourd’hui on dessine à deux (enfin à 6,5) nos saisons et je pense, j’espère que ça va le faire. Mais au fond de moi je reste persuadée qu’un couple en crise , s’il fait l’effort à deux de regarder objectivement comment va le couple, et quels chemin prendre, pas tous c’est évident, mais certains pourraient y trouver un nouveau souffle.mais il faut être deux.

    • Bonjour Amandine
      (Bisou maman débordée que je suis depuis pas mal de temps discrètement et respectueusement)
      Amandine ?
      Puis-je reprendre vos mots et les citer auprès de mes amies tant ils me font du bien ?
      Je vous remercie sincèrement …
      J’ai eu le sentiment profond d’enfin lire ce que je voudrais expliquer sur mes errances, celles qui n’aboutissent pas à la rupture, jamais, bien qu’elles interpellent mes proches amies…
      J’ai eu le sentiment que vous m’expliquiez pourquoi je m’entête et garde la foi en nous … je suis à l’étape du regard sur notre couple …
      Et ce soir vous me faites du bien … profondément …

  3. Très bel article.
    Le chemin n’est pas traçé à l’avance. La vie est faite de choix qui détermineront le chemin.
    Belle vie à toi ! Sois heureuse !!!

  4. Savoir prendre le temps de se remettre en question, l accepter aussi ett donc remettre en question ses choix de vie est une force psychologique. Je suis séparée du père de mon fils, et même si a la base, ça n a pas été mon choix, je reconnais que d avoir retrouvé ma liberté, me rend petit a petit le bonheur que j avais perdu.
    C est courageux de ne pas se cacher dans son confort de vie, pour des tas de raisons qui n appartiennent qu à nous, mais quel bol d air !!!!!!!!
    Bonne continuation et bon courage a toutes celles qui sont dans la reflexion.

    Barbara

  5. Tout à fait vrai ! La recherche du bonheur c’est le seul vrai but de la vie…. mais il ne faut pas s’y perdre car parfois le bonheur est sous nos yeux et nous si trop occupés pour nous en apercevoir.
    Prendre le temps d’observer sa vie et de savourer chaque moment heureux avec ceux qu’on aime.
    Pour moi le bonheur c’est ma famille au complet , papa , maman et les enfants. … vivre, ensemble des moments de bonheur mais aussi traverser les moments difficiles ensemble. .. en sortir plus unis ….
    Mon rêve de bonheur : ma famille toujours réunie dans 50 ans , les Noëls et vacances avec mes enfants et petits enfants …. et mon mari ( qui m’exaspère souvent mais que j’aime plus que tout. … ou autant que mes enfants ☺)
    Je suis toujours triste de voir des séparations, surtout quand il y a des enfants car ce n’est pas ma conception du bonheur …. mais chacun doit trouver le sien ….
    Bon courage pour la suite. En espérant que le bonheur soit au boit de ce chemin pour vous ☺

  6. Bonjour
    Je partage ce concept de chemin, et l’idée que chacun puisse avancer à son rythme sur un chemin de couple.
    Selon les personnes et les périodes on peut s’imaginer avancer sur un chemin parallèle, car un couple doit aussi s’enrichir du chemin que chacun parcourt professionnellement et socialement. On espère toujours que ce chemin parallèle ne prendra pas le tengente, et pour l’éviter chacun doit pouvoir s’intéresser à ce que vit l’autre sur son autre chemin, sans intrusion, et avec respect des émotions et expériences.
    J’ai la chance aujourd’hui qu’avec le papa de mes enfants, avec qui je vis depuis plus de 16 ans, nous ayons accepté que nos chemins individuels aient évolué en parallèle, au rythme qui nous ait été permis individuellement (donc évidemment pas au même), afin d’enrichir notre chemin de couple qui nous aide à faire avancer nos enfants depuis 10 ans.
    Notre réussite aujourd’hui repose essentiellement sur la communication, l’écoute et le partage (y compris sur les tâches ménagères réparties à 50/50, si si !) et bien sûr sur le respect de l’épanouissement de l’autre (sorties individuelles aussi) . Aujourd’hui ça fonctionne, les ruelles sombres traversent parfois, mais l’équilibre est là, et pourvu qu’il dure 😊
    Bon courage à toutes

  7. Comme chaque histoire l’est, la recherche du bonheur est aussi singulière. C’est ce qui m’invite tous les jours à ne surtout pas juger.
    Ce qui a guidé ma vie et qui continue, c’est de ne pas m’oublier pour ne pas oublier les autres (c’est bien souvent très difficile!). Il n’y a pas de regret quand on fait des choix réfléchis… Je suis divorcée depuis 7 ans et malgré tous les obstacles je n’ai pas de regret. Je te et je vous souhaite tout le bonheur du monde.

  8. Tes mots sont très justes. Il faut du courage pour faire des choix. Parce que quand on choisit un chemin, on renonce à un autre et on prend des risques. Le risque de perdre quelque chose. Bravo pour ce courage et je te souhaite le meilleur

  9. Dans cette épreuve, car j’imagine que ça ne peut qu’en être une malgré tout, je suis contente de voir que le choix est serein de ton côté. Tes mots aideront sûrement d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s