La place ingrate

Dans une fratrie de 3 enfants il y a l’ainé, le benjamin et …. l’enfant du milieu.

Pas le plus grand avec qui on joue à l’apprenti parent en essais-erreurs, pas le petit dernier que l’on chouchoute un peu trop parce que l’on sait qu’il n’y en aura plus après lui. l’enfant du milieu, cet enfant sandwich tiraillé entre l’envie de faire comme son ainé , mais qui voudrait aussi être un bébé pour que l’on s’occupe de lui autant que le benjamin qui n’a pas encore son autonomie.

Notre enfant du milieu, Ma Missmiddle comme je l’ai surnommée depuis peu, incarne parfaitement cet enfant sandwich.  elle veut des privilèges de grands et des attentions de petits, faire mieux que son grand -frère en se mettant à écrire  » comme lui  » pour montrer combien elle est grande et intelligente ( et elle a raison, elle l’est tellement ) ( et superbe qui plus est ) ( oui je suis totalement objective, je suis sa mère ) mais qui refuse de mettre ses chaussettes seules ou son écharpe pour que je l’habille comme j’habille sa petite sœur.

Elle m’aime plus que tout et me le dit 180 fois par jour, mais me déteste autant de fois ( et ne se prive pas de me le dire aussi :p )  car n’étant pas le centre de tout mon intérêt constamment . Une injustice profonde pour elle, elle qui se sent détrônée de sa place de petite protégée aux yeux de beaucoup, vu qu’elle n’est plus la plus petite de la famille.

Elle aime sa sœur tellement qu’elle passerait bien son temps à lui faire des bisous et à la prendre à bras comme une poupée , parce que  » elle est tropppp mignonne ma petite sœur  » tout en la jalousant d’avoir bousculé l’ordre établi.

Ma grande-petite hyper sensible, celle qui prend tellement les choses à cœur, qui adore autant qu’elle déteste le fait que je lui ai faite une petite sœur, petite sœur qu’elle avait tellement demandée et attendue. Celle qui grandit parfois sans que l’on s’en aperçoive ou au contraire dans un vent de tempête selon son humeur et son besoin d’attention.

Il n’y aura plus d’autres enfants dans la famille débordée, et elle aura toujours la place de  » l’enfant du milieu « , ce sera donc la place qu’elle tiendra à vie .

Et cette place qu’elle tient, l’étrange, ambiguë et peut-être  inconfortable de celle de l’enfant du milieu, lui forgera un caractère ( qu’elle a déjà bien trempé haha ) , l’ouvrira j’en suis certaine aux autres,aux compromis et au partage une fois qu’elle aura compris que les parents, ça a le cœur assez gros pour y loger des douzaines d’enfants en les aimant d’un amour incomparablement semblables et différents à la fois . et pour ça il faut qu’on lui dise beaucoup qu’on l’aime . presque plus souvent qu’aux autres peut-être ?

Mais je suis certaine qu’elle sera une superbe jeune fille téméraire et intrépide, une vraie grande sœur quand sa petite sœur grandira et qu’elles pourront partager plus, et qu’elle sera une de mes plus grandes fiertés. En fait, elle l’est déjà .

sans-titre.png

 

Publicités

15 réflexions sur “La place ingrate

  1. Très bel article! Je suis sûre qu’elle sera ravie de lire cela quand elle sera plus grande. C’est important pour un enfant de savoir que quoi qu’il arrive ou se passe on l’aime et qu’il a une place importante.

  2. Impressionnant comme ce texte pourrait avoir été écrit pour ma grande-petite, amour de fillette de 5ans. Avec ses envies d’être grande comme son frère de 7 ans mais d’être autant aidée que sa petite sœur de 3ans…
    Une formidable enfant du milieu elle aussi !
    Merci pour ce billet qui m’a donné les larmes aux yeux !

  3. Merci..Un peu tout ça par ici aussi..Avec l’adolescence en prime et un aîné qui porte sa différence (comme nous tous au final)..Mais qui nous facilite pas la tâche et met une tite couche supplementaire a cette soi disant place si compliquée …Et pourtant bin ouais 123 nous c’est tout mélangé ds le coeur et c’est plutôt 3×1😊 bonne continuation et plein de bonheur avec vos 3 minis..Bien à vous!

  4. Bonjour,
    Tellement vrai !
    Mais cette place est aussi valable.pour l’aîné qd on a deux enfants: besoin d’être rassuré sur l’amour des parents tout en se.disant grand et vouloir se faire caliner et habiller comme le petit 😁
    Mes bouts de chou ont 5ans et 20 mois.
    J’adore vous lire 🙂

  5. Fratrie de trois filles ici (sororité …???), la place du milieu est bien vécue, du moins j’en ai l’impression … elle profite de chaque instants, ceci dit elle a décrété quand même qu’elle ne serait pas propre pour que je continue de m’occuper d’elle comme la troiz… Okay.

  6. Pingback: « La  place ingrate | «FIV plus 4

  7. Bonjour.
    Je retrouve ma 5 ans qui a du mal à trouver sa place entre sa grande soeur de 9 ans et son petit frère de presque 1 ans. Mais comme tu dit elle seront plus forte car elles seront s’imposer et imposer ce beau caractère. . Moi aussi j’ai hâte que petit dernier grandisse quand je vois déjà cette complicité qu’il y a entre eux deux. Rien que la après mangé il lui a fait les yeux doux pour un peu de son yaourt aux chocolat et elle n’a put y résister. . 😍

  8. Merci pour cette article! je suis celle du milieu (grand frère et petite soeur.) Durant mon enfance je n’ai jamais trouvé ma place! J’ai aujourd’hui 32 ans et qd j’en parle avec mes parents ils ne comprennent pas me disent que ce n’est pas vrai…ou pas possible. Du coup je me suis toujours dit que je ne ferai jamais 3 enfants mais 2 ou 4 (j’en ai 2). Il ya que depuis que je suis moi même maman que j’ai retouvée ma place mais celle de grande soeur puisque je ne vois plus mon frère, mais ça était difficile pour sachant que ma soeur et mon frère sont devenu parent avant moi. Je trouve super que vous en parliez et que vous comprenez votre fille. ( vous êtes un supermaman). Je ne laisse pas de msg sur facebook pour ne pas blesser ma mère.

  9. Comme c’est beau et émouvant. J’aime bien la conclusion. De mon côté j’en ai deux et c’est un peu semblable, il y a le 1er et le 2ème. Chacun aura toujours cette position et comme c’est si bien dit notre amour n’est pas plus grand pour l’un ou pour l’autre.
    L’essentiel, malgré « cette place » c’est que l’enfant se sente aimé, ce qui je n’en doute pas est bien le cas.
    Belle continuation!

  10. J’en suis l’enfant du milieu, j’ai grandit loin du regard de mes parents très occupé par l’attention de la petite dernière et l’education du premier (études ect..)
    Loin du regard ne veut pas dire loin de leur amour, mais je crois que moi, un peu plus que les autres, ils ne m’ont pas vu grandir.
    Ce fut très pratique pour moi, notamment pour faire mille bêtises.
    J’ai grandit en essayant d’être rapidement indépendante, pour ne pas trop les embêter, eux qui étaient si occupés. On a dit que j’avais du caractere..
    Je fût très heureuse, mais en y pensant bien quelques années plus tard (30 pour être exacte) qu’est ce qu’elle a pu me manquer ma maman parfois.

    Je ne sais pas pourquoi j’ecris un tel roman. Mais ton article me parle et cette petite fille elle me rappelle moi.
    Merci à toi.
    Emilie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s