La panique

Il y a 2 ou 3 semaines de cela, nous étions invités chez des amis . Des amis que l’on connaît bien, et qui ont une aussi joyeuse marmaille que la nôtre .

Ce soir-là,  ils avaient invité un autre couple d’amis que l’on connaît un peu. Des amis qui ont accueillis un bébé il y a peu. un petit bébé tout nouveau, tout petit, tout chaud, tout mignon. On avait hâte de le voir ce petit bébé.

Ce bébé et sa famille sont arrivés. une joyeuse famille aussi. Le bébé était dans son maxi-cosy, tout petit. si petit. minuscule.

On l’a sorti de son maxi -cosy . Je l’ai regardé, longtemps. Il passait son temps entre les bras et les seins de sa maman, les bras de sa grande sœur , ceux de son papa, et re-les seins de sa maman.

Je l’ai observé longtemps ce petit bébé, si petit . Et puis je regardais les miens de bébés. celui de 7 ans et demi qui jouait au circuit avec son copain, celui de 5 ans qui jouait au ballon, et celui de 16 mois qui marchait depuis peu et qui ne faisait que vadrouiller entre les enfants .

Et puis arriva le moment FATIDIQUE où l’on m’a demandé :  » tu veux le prendre ?  » .

Et là, je sais pas, j’ai paniqué . il était trop petit, trop nouveau, trop tout . J’avais presque peur que ce bébé ne donne à un autre l’envie de s’installer dans mon utérus. Tellement que j’étais à ça de m’auto-ligaturer les trompes en direct live. Non vraiment, j’ai eu comme une peur panique que l’odeur de ce bébé me fasse tomber enceinte illico. Un truc idiot du style .

Et puis j’ai regardé mes enfants, encore, avec leur hyperactivité, leurs sourires, leurs engueulades et leurs rires  et j’étais tellement fière. fière de les avoir fait, fière qu’ils soient là dans ma vie, fière d’être leur maman. mon cœur de maman est rempli de tout ce qu’ils sont , tellement rempli de tout ça qu’il n’y a plus de place pour un autre. jamais .

Alors je suis rentrée, et le lendemain j’ai fini de faire les cartons remplis de layettes, bodys,  doudous et autres petits vêtements de bébés.

Et je me suis empressée de les donner . Parce que chez moi ils ne serviront plus jamais.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “La panique

  1. comme je te comprends, j’ai eu le même sentiment avec l’arrivée de mon premier neveu, alors que quelques mois avant j’avais envie d’un 4ème et puis là d’entendre ma soeur me demander de changer les couches alors que je l’avais fait pour 3 gamins, ça m’a stoppé net! pas du tout envie de me remettre à ça, rien à foutre de changer les couches surtout si c’est pas mon gamin et puis non j’ai donné 😉

  2. Je comprend totalement…
    Ici aussi c’est fini… 3 enfants en 3 ans et demi c’est très bien!!!!
    Et puis j’ai « encore » le temps de leur consacrer a chacun du temps pour eux… Avec un 4ème je suis pas sûr que j’y arriverais…
    Bref l’envie n’y est pas de toute façon et le temps non plus!!!

  3. Très belle article et je te comprends. Loulou va avoir 1 an dans 2 jours, je repense alors à ma grossesse et à ses mouvements dans mon ventre. Ce n’est absolument pas possible d’avoir un autre enfant, je n’en veut pas mais cela me rend nostalgique de ne plus revivre les bon moments d’une grossesse, d’attendre un enfant, de l’imaginer ….
    Du coup, je fais comme toi, je trie les affaires et les vends, les donne …. mais j’ai gardé un ensemble de naissance à 3 mois en souvenir 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s