[ Les lectures de maman débordée ] Ce que j’ai lu cet été et que je vous conseille pour la rentrée

Quand de temps en temps j’arrive à poser mon cul plus de 3 minutes 18 secondes sans qu’un de mes nains ne me rappelle à l’ordre, ou surtout quand je m’ennuie dans l’une ou l’autres des salles d’attentes que j’ai l’habitude de fréquenter , je me surprends à ouvrir un livre.

Plus fou encore, parfois j’arrive même à la fin de certains ! cet été, j’ai eu l’occasion de découvrir quelques livres sympas. Des livres de mes blogueuses préférées ou d’auteurs que je ne connaissais pas du tout. Je vous fais ici un petit topo rapide de mes livres chouchou :

 

 

1768-1782-thickbox

Serena, avec son humour toujours aussi décalé que j’affectionne tellement , parle dans son 3 ème livre de TOI . toi la mère mais surtout toi la femme, au foyer, au travail, avec tes amies, ton mari en y mettant une bonne dose de feminisme et de positive attitude.

Si tu as lu les autres et que tu as aimé, tu vas ADORER celui-là ( personnellement c’est mon préféré )

 

1540-1

L’histoire douce et touchante d’un papa sur le tard dont la vie a été chamboulé par un tout petit bout né prématuré et en état de mort apparente, et sauvé in-extremis. je l’ai véçu comme le récit d’une nuit de pensées d’un papa moderne qui savoure le bonheur d’être réveillé par son petit. Une bulle de tendresse qui vous décrochera certainement une larme tellement ce livre est beau, simple et touchant .

 

couv-une-vie-a-tattendre

Premier roman d’Alia Cardyn, écrivain belge plutôt habitué aux guides vers le mieux-être, cette histoire d’une petite fille dont les parents ont mystérieusement disparu alors qu’elle avait 6 ans est touchante, féminine, délicate et émouvante . Une très jolie fiction maternelle .

Tout%20est%20sous%20contrôle%20copie

Sophie henrionnet est toujours aussi fraiche et drôle dans ce livre où elle nous raconte les péripéties d’Olympe, photographe et  mère célibataire pas très mature  qui perd son job et qui fera tout pour remonter la pente, ce qui l’amènera dans des situations aussi cocasses qu’embarrassantes.  râleuse, gaffeuse et un peu dépassée, on suit olympe dans ses aventures aussi improbables que drôles. C’est fin , ça se lit sans fin 🙂

 

1540-1

Philippe Duverger,  pédopsychiatre, nous partage ses expériences et ses réflexions sur la difficulté d’être parent et la pression que l’on peut se mettre à vouloir être de bons parents dans une société un peu perdues , et pour certains cas dans des circonstances de vies  douloureuses.

Enfants rois, parents démissionnaires, parents inquiets, pressions mises sur les enfants, parents perdus, impatients, aimants, enfants en manque de repères . une réflexions enrichissantes et questionnantes sur notre parentalité modernes et notre quête impossible vers le parfait au détriment du bonheur et du respect de chacun.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s