Le tourbillon

3 mois de vie pour ptitederniere. 3 mois d’une nouvelle vie pour nous.  et surtout 3 mois de tourbillon. Le tourbillon de la vie à 5 .

Un tourbillon de fatigue, d’accumulation, de nuits trop courtes et de journées trop longues . 3 mois de stress d’avoir failli la perdre, 1 mois à se remettre petit à petit de nos emotions et à se dire qu’on a évité le pire et à profiter encore plus de cette magnifique famille.

Un tourbillon de vie , pas toujours facile à gerer, avec les grands qui demandent encore plus d’attention, et une petite à surveiller constamment , une vie à 1000 à l’heure et un corps qui a du mal et qui lache d’un peu partout.

Un tourbillon d’une organisation pas du tout mise en place, la faute aux vacances, aux allers-retours à l’hopital, à la fatigue, à tout un tas de changements , ponctué  d’une envie folle que tout trouve enfin sa place pour survivre moins et profiter plus

Un tourbillon de questions, de peurs, d’angoisses de ne pas y arriver, à se demander comment contenter , aimer et s’occuper au mieux  de ces 3 merveilles debordantes d’energie pour les 20 prochaines années ( au moins ! ), sans en léser un ou l’autre, ou même s’oublier soi en chemin.

Un tourbillon de pas de bol, de santé difficile, de fatigue qui s’accumule n’arrange rien , d’impressions de tomber là, toujours un peu plus bas, et avoir toujours un peu plus difficile à se relever.

Un tourbillon de choses à gerer , de lessives à faire, de rendez-vous médicaux à prendre, d’agenda à organiser au quotidien, de caddies trop pleins, de frigos vides trop vite.

Mais surtout, un tourbillon d’amour, de calins, de rires , de bisous , de matins pleins de sourires et gazouillis. Un tourbillon de joie à les voir si bien tous les 3, à nous voir si bien tous les 5,  et finalement se dire que c’est un bien joli tourbillon, après tout .

 

11923049_10207414832874723_835410400_n

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Le tourbillon

  1. J’arrive à m’identifier dans votre article avec une différence, je n’ai que 2 enfants. Mais c’est déjà du boulot alors 3… Et demain, je reprends le travail. Arrrg ! Les journées vont être encore plus difficiles à organiser. Mais heureusement, des éclats de rire, un bisou, un « je t’aime Maman » et on trouve la force de tenir bon. Bon courage et plein de câlins avec vos monstres 😉

    • J’aurai dit pile comme vous Pauline ! Je n’en ai que 2, 3 ans et demi et 8 mois et je ressens tout ce sui est décrit dans ce texte. C’est clair que 1 de plus ouah ! Les journées sont trop longues et trop courtes en même temps pour arriver à tout gérer. Je reprend le travail en janvier et je me demande déjà comment je vais pouvoir gérer tout ça sans que l’on me ramasse à la petite cuillère. Il va falloir beaucoup d’organisation !!! Bon courage à toutes les mamans débordées !!! 😊

  2. Je me retrouve dans ce texte. Un papa au bout du monde pour quelques mois, une mini de 4 mois et une blonde de 4,5 ans. Tout va trop vite, le temps me manque, la tête me tourne mais min coeur déborde de leur amour.

  3. Je me reconnais bien dans ce texte 3 filles 5 et 3 ans et petite dernière 5 semaines!! Quel boulot mais tellement d’amour!! Gros bisous à toute les mamans débordées courage mardi il reprennent le chemin de l’école nous allons pouvoir souffler un peu…

  4. Eh oui et quel tourbillon qu’une famille de cinq. Le temps passe trop vite les journées sont trop courtes et bien souvent le soir une fois que tout le monde est couché apparaît le sentiment de ne pas assez avoir partagé, pas assez discuté avec l’aîné de sa journée, pas assez avoir fait de bisous au second pourtant si demandeur et pas assez félicité la petite dernière de tout ce qu’elle a pu créer comme objet avec son morceau de carton. Et mon homme et moi n’en parlons pas. Mais quel bonheur de savoir qu’ils sont bien tous la, autour de moi et que même si demain ce sera pareil nos liens sont si forts qu’ils sont une énergie inépuisable !

  5. Bonjour, j’ai connus ça il y a bientôt un an! Il faut une sacrée organisation d’autant plus que mes monstres sont rapprochés et babychat à un rgo! :s on sert les dents comme ont peut, on se dit que ce sera plus simple quand ils auront grandit ^^ mais ce qui est chouette c’est leur complicité (surtt dans les bêtises hein) et tt l’amour qu’ils nous portent! Bon courage à vous 🙂

  6. Comme je me reconnais moi et ma petite famille, il y a 2 ans. Tout pareil sauf que nous c’était le 2ème qui était arrivé. Mais pareil; inquiétudes médicales; inquiétudes pour l’aînée; la désagréable impression de ne faire que survivre et de ne pas profiter; la fatigue infernale qui s’installait… Ce fut un tel tourbillon, ce fut tellement compliqué pour nous, que je pense maintenant que mon rêve de petit 3ème ne se réalisera pas. Parce que 2 ans après, les choses vont mieux, mais qu’on a quand même morflé. Parce que nous avons envie d’enfin réellement profiter d’eux et de nous. Parce que la fatigue et les inquiétudes s’éloignent et que ça fait du bien! Bon courage et plein de bisous!

  7. Ici petite dernière a aussi 3 mois, un gros reflux interne et des coliques. Et n°1 et 2 n’ont que 5 et 4 ans et sont 2 petits mecs pleins d’énergie. Parfois c’est dur, vraiment très dur, à coup de mal au dos, mal au crâne et de larmes de frustration qui coulent. Mais parfois aussi c’est tout doux, à base de grands frères qui chantent une berceuse à leur toute petite soeur, et ça remplit le coeur pour tenir encore un jour, puis deux, puis trois. Un jour, on se retournera et on sourira de ces mois de chaos!

  8. 3 aussi mais moins rapprochés je crois que les tiens (6,5 ans, 4 ans et 2 mois). Le papa a été beaucoup là entre son congé paternité et ses vacances et elle fait déjà ses nuits (t’as le droit de me détester, moi je me dis que si c’est comme les frangins on se le remangera dans quelques mois/années avec des nuits bien pourries !!!) ça aide. Faire de vraies sorties en solo avec eux par contre c’est encore bien la mission et le stress d’oublier un truc. Et là on vient de se prendre aussi le cataclysme de l’hospitalisation. Et je pense qu’il va nous falloir un peu de temps pour récupérer…

  9. tombée par hasard sur ton blog! Alors toi qui jurait en 2013 que tu n’aurais pas de petit 3é en nous expliquant très clairement pourquoi, tu t’es finalement laissé tentée. Je suis sûre que tu t’en sors très bien. J’ai hâte de pouvoir faire pareille même si cela sera certainement moins sportif qu’avec les tiens, mes filles ayant déjà 8 et 4 ans. Mais j’attends pour plusieurs raisons trop longues à exposer ici. J’attendais déjà en 2013. J’ai parfois l’impression que mon attente ne prendra jamais fin et que je devrai renoncer. Mais il faut garder espoir, non. Encore cette après-midi, vu trois femmes enceintes et autant de petits bébés. J’en veux un moi aussi, dans le ventre puis dans les bras. Même si je n’en ai que deux je sais que mes bras peuvent donner autant d’amour, de soins malgré certainement la fatigue, je ne le regretterai pas. Mais j’attends encore. Je pensais que 2015 serait la bonne année (j’ai déjà 36ans et mon conjoint 55) Mais toujours pas de travail pour lui. Toujours les galères. Ce soir, j’ai envie de pleurer. Excuses-moi d’avoir squatter ton blog. Je te souhaite beaucoup de bonheur, à toi et toute ta belle petite famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s