Est-ce grave qu’un enfant de 3 ans dise un  » Gros mot » ? ( débat à la con inside )

Il y a quelques jours, comme à peu près tous les jours depuis presque 3 ans, je partage des bouts de ma vie de maman sur ma page facebook. Cette fois, c’est une anecdote assez  » banale  »  de ma vie de maman que je partage , ou en tout cas me semble-t-il :

 

 » { ma fille est une ingrate S1 Episode 1 }

Le papa débordé lui donne le bain pendant que je m’occupe d’une lessive ( dans la pièce derrière la salle de bain )
Je finis la lessive , papa est en train d’habiller Monstrinette . Je passe la tête par la porte de la salle de bain pour savoir comment ça se passe, tout sourire .
C’est la que ma fille me regarde avec ses yeux révolvers, me fait un petit cri du genre  » maiiis euuuhhh grrrrrr  »
Et me ferme la porte au nez , regarde son père et lui dit :  » Purée, Elle est chiante hein maman, moi je veux pas la voir  » .

voila voila . Sympa hein

#mafillequoi
#jtejure
#ingrate  »

 

Et là, c’est le drame intergalactique, Le big Bang sur la page, Le Chocking à l’anglaise. Ou presque . Une grosse poignée de mères ( parfaites ? ) s’insurgent …… Et se lâchent niveau des commentaires .  Bon , je vous passe les détails , mais en gros, trouvent que ma fille est franchement impolie pour son âge ( 3 ans ) , que cette impolitesse est simplement honteuse, et que, en gros, je ferais bien de lui mettre une bonne  » tarte  » pour qu’elle comprenne un peu qu’elle est grossière et manque de respect à sa mère .

 

téléchargement (6)

 

Je vous avoue qu’à celle(s) là , je ne m’y attendais pas .

Donc, je m’interroge, parce que bon, ok, ma fille a du caractère, mais de la à lui mettre une « tarte  » c’est un peu fort . Deja, là, je me pose la question de la violence des propos tenus par certaines mamans et aussi la potentielle violence infligée à l’enfant, mais aujourd’hui je n’ai pas envie de lancer ce débat . Par contre, je me pose une question vu la polémique que cet instant de vie à lancée :

Est-ce grave qu’un enfant de 3 ans dise un  » Gros mot »  ?

Oui parce que nous, les adultes, on connait plutôt bien la langue française ( enfin normalement ) , et quand on utilise un ou plusieurs mots, on sait exactement dans quel but . Mais quand on a 3 ans peut-on vraiment en dire autant ? à 3 ans , quand on utilise un gros mot, sait-on exactement dans quel but on l’utilise ? Et donc, est-ce si grave ?

En tant que maman, on peut en effet être blessée d’entendre son enfant nous dire cela . Notre coeur de maman peut en être tout bouleversé, Parce qu’on sait ce que ces mots veulent dire. Mais dans la tête d’un enfant de 3 ans, que ce passe-t-il quand ils prononcent ces gros mots ?

Avant de donner mon avis sur le sujet, je voulais préciser que je ne suis ni psychologue, ni spécialiste de l’éducation, ni docteur. Je suis juste une maman. Une maman qui vit avec 2 enfants, qui tente de les éduquer dans le plus de respect et de bienveillance qu’il me soit possible, et qui écoute son coeur.

à 3 ans , on utilise la langue française depuis peu , entre 1 an et demi et 2 ans, on commence à la maîtriser. On apprend pleins de mots trop rigolo, surtout depuis qu’on va à l’école. Surtout dans la cour de récré , entres copains . Et puis il y a papa et maman, papy, mamy , les frères et soeurs, ou autres personnes de l’entourage qui, parfois, laisse échapper malgré eux un gros mot ça et là, quand ils sont énervés, fatigués, agacés ou surpris . Ben Non, personne n’est parfait.

Et puis quand on a 3 ans, on se sent grand, et on (re-re) teste les limites des parents, histoire de voir si y a moyen de moyenner sur un sujet ou l’autre, du genre le respect, le place à prendre, …..

Et donc, comme je l’ai dit sur la page il y a quelques jours, Je ne pense pas que ma fille soit spécialement malpolie, mal-élevée ou me manque de respect . MAIS simplement que c’est une gosse qui teste les limites et ça me semble un peu normal à son âge.

Un gros mot, c’est un truc dont on ne sait en fait pas trop la signification quand on a 3 ans, pas trop grand chose en fait, à part qu’on ne peut surtout pas le dire, parce que c’est pas beau. Le gros mot c’est le top pour tester ses parents . Et donc on ne fait que le répéter sans trop se rendre compte.

 

Maintenant, la 2 eme question que je me pose, c’est comment doit-on réagir face à un enfant de 3 ans ( ou plus en fait ) qui dit un gros mot ?

 

Alors je dirais que déjà, pas en lui mettant  » une tarte  » comme me l’a suggéré une personne  ( même plusieurs en fait )  . Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne débâterai pas aujourd’hui sur l’éducation non-violente, ou justement la violence dans l’éducation,  où elle commence, ….   Mais par contre je crois intimement que la violence ne résout rien .

D’adulte à adulte, si quelqu’un te dit que tu es chiant ( peut être a-t-il raison hein :p ) ( ou pas ) et qu’en retour tu lui mets  » une tarte  » . Tu risques d’avoir des problèmes avec cette personne,  avec la société , voir dans certains cas avec la justice ( oui j’y vais un peu fort mais ça peut arriver ) et puis surtout, tu vas te mettre en grippe avec cette personne que , peut-être, tu aimes bien à la base . Donc, si je pars de ce principe, pourquoi en mettre une bonne à une des personnes que tu aimes le plus au monde ?

Et puis surtout, que va comprendre cet enfant à ce geste ? Que si on te dit quelque chose qui ne te plait pas, tu dois frapper, non ?

Je crois par contre qu’il important d’expliquer que c’est un gros mot, que ça fait du mal et qu’on ne peut pas le dire . Sans stigmatiser l’enfant, et sans le culpabiliser , mais en lui expliquant l’importance de la politesse et du respect, surtout envers les personnes que l’on chérit le plus au monde. Parce que croyez -moi, même si votre enfant vous malmène et teste vos limites, il vous aime .

Alors oui c’est plus facile à dire qu’à faire, Parce que souvent, on est trop fatigué, énervé, on a pas le temps, toussa.

Mais je crois que c’est là justement que la phrase   » éduquer son enfant «  peut prendre tout son sens . Bon, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne suis pas une mère parfaite qui pète des paillettes et qui ne parle à ses enfants que dans un ton mielleux en mode bisounours, mais j’essaye comme je le peux de mettre cela en place le plus souvent possible, quotidiennement et mon expérience de maman de 2 jeunes enfants m’a appris que l’on obtenait de bien meilleurs résultats avec ses enfants.

Parce que je crois qu’un enfant qui est écouté et respecté écoutera et respectera ses parents et son entourage ( attention , je ne parle pas non plus de le laisser faire ce qu’il veut et de ne pas être ferme avec lui ) ( plus j’écris cet article, plus je me rends compte à quel point le sujet est chaud hein :p ).

Bref, pour conclure cet article,  je pense que non, ce n’est pas grave qu’un enfant de 3 ans dise du gros mot, même à sa maman.Ce qui serait grave c’est de ne pas lui dire pourquoi c’est mal de le dire , pourquoi ça fait mal et pourquoi on ne peut pas en dire .

La patience et la communication sont  nos meilleures armes de parents  ( bienvenue au pays des bisounours les parents débordants 😀 )

 

 

Publicités

23 réflexions sur “Est-ce grave qu’un enfant de 3 ans dise un  » Gros mot » ? ( débat à la con inside )

  1. J ai effectivement suivi l épisode de la tarte sur fb… c abusé c est certain. A 3 ans elle n’a aucune idée du sens…. on va réserver la tarte pour qd elle sera en mode Kévina à 13 ou 14 ans, si elle le dit encore…..et la ça serait grave. ..
    A 3 ans on lui explique que c est pas un joli mot, que maman est triste (ça marche super bien ça ici!!) Et qu il ne faut pas recommencer… en même temps…. elle ne l à pas inventé ce mot, on peut pas lui en vouloir…. il faut bien tester pour apprendre et comprendre…😊
    Perso j avoue que j ai bien rit quand mon fils à 3 ans m’a sorti l’air indigné « put** mais c est pas vrai!! »

  2. Tiens, je vais ajouter une anecdote à la tienne et tu te sentiras moins seule 😉
    Alors, mon amoureux a mis un gros tas de pommes derrière la maison pour attirer les chevreuils. D’abord parce qu’on aime les regarder et aussi parce que 9 jours par année, il s’essaie à la chasse. Il a installé une caméra pour faire une surveillance nocturne et plusieurs fois, elle a pris des photos d’un raton-laveur qui se régalait solidement. Mon amoureux l’a pris en grippe, ce goinfre qui engraissait à ses frais.
    Un matin qu’il regarde les photos prises par la caméra avec nos filles, il voit le raton et, fâché, lâche un « calisse de raton! ». Bien sûr, je fais les gros yeux et je lui dis de surveiller son vocabulaire. Plusieurs semaines plus tard, je suis installée avec mes filles et les 4 enfants que je garde. Ma fille de 3 ans voit un dessin de raton dans un livre sur les animaux. Et elle s’exclame super fort, en mettant bien l’accent sur le mot interdit : « comme le calisse de raton qui vole les pommes des Bambis! »
    Je crois comme toi que la disputer (et encore pire la frapper) n’arrangerait rien. Elle avait retenu que ce mot était proscrit et elle se trouvait drôle de savoir l’utiliser. Elle était ravie d’observer ma réaction. Je lui ai expliqué pourquoi ce mot était très laid, pourquoi il ne fallait pas le dire, que papa s’était échappé dans un moment de colère. Elle ne l’a plus redit. Elle le refera peut-être, ou testera un nouveau gros mot. Je ne serai peut-être pas aussi zen la prochaine fois, mais je me le souhaite.
    Et puis, je voulais ajouter que la seule réaction que je connaisse, lorsqu’un enfant dit un gros mot, qui ait un effet plus négatif (du point de vue de l’éducation de l’enfant) que la colère, c’est d’éclater de rire. Vous pouvez être sûre alors que ça va devenir son jeu préféré de le répéter ad nauseam…

  3. Merci merci merci … D’être une maman comme moi, jeune dans sa tete, ouverte d’esprit, tolérante, compréhensive et surtout qui dialogue avec ses enfants! C’est absurde ces personnes qui giflent à tout va parce qu’ils sont offusqué du comportement de leur bambin!!! Pourtant je suis épuisée, beaucoup de travail, peu de nuits complète et supérieur à 6h de sommeil, mais j’essaie tant bien que mal de dialoguer avec mes enfants (4 et 2 ans). Alors oui parfois je leur en décollerais bien une parce que je suis loin d’être parfaite mais je me ravise car ça ne mène nul part ! Oui parfois je devrais les reprendre mais je suis lassée de ma journée et pour cette fois ça passera. Mais je ne manquerais de revenir sur ce point dans un moment de calme ou on a tout notre temps pour parler.
    Je me retrouve à travers vous et même si toutes ces personnes (qui pour 99% n’ont pas d’enfants) me trouvent cool avec eux. Moi je les trouve respectueux et je me trouve complice avec eux! Car oui mesdames la complicité mère enfant n’empêche pas le respect !
    Encore merci.
    Bises d’une maman débordée mais folle de mes petits monstres.

  4. J’ai aussi suivi sur FB la polémique…que j’ai trouvé très (trop) poussée!! Mon fils de presque 3 ans essaie aussi de tester les gros mots en ce moment (il faut dire qu’on est du sud et que nos phrases sont très souvent ponctuées du fameux pu****), jamais il ne me serait venu à l’idée de le « tarter », on a essayé de ne pas rire (car il avait la mine qui allait bien avec l’expression utilisée) et de lui dire que c’était un vilain mot, et aussi de nous dire, lorsque -par hasard- nous en utilisons un, que ce n’est pas bien! Tout ça pour dire que non, ce n’est pas facile de leur faire comprendre, mais non, une « tarte » ne sert à rien.

  5. Mon fils de 3 ans m’a traité d’idiote l’autre jour. Je lui ai demandé de répéter pour être sure parce que ça m’a surprise mais bon un enfant de 3 ans ça répète ce qu’il entend, il pense qu’il peut traiter sa mère d’idiote comme il traiterait un enfant de sa classe d’idiot. Je fais tout pour qu’ils soient bien éduqués évidemment mais je ne suis pas sortie de mes gonds.Je lui ai expliqué. Ils ont 3 ans quoi… Je plains les enfants de celles qui ont suggéré la tarte, vraiment. Moi je suis tout à fait d’accord avec votre façon d’élever vos enfants.

  6. Mais le problème n’est pas de dire ou non des gros mots … enfin à mes yeux et selon moi… bon dire putain n’est pas franchement joli dans la bouche de n’importe qui mais c’est surtout la manière dont c’est dit ! Je peux très bien reprendre ma fille très fâchée car le ton employé ne me convient pas, et laisser passer un « ferme ta gueule » (qu’elle adore dire depuis que je lui ai appris la comptine 3 petits chats) car elle le dit sans intention … C’est comme le fait de faire dire merci ou s’il te plait à tout va à un enfant … perso, je l’exige quand c’est demandé d’une façon qui n’est pas la meilleure mais si c’est d’un ton tout doux, je ne vais pas en plus lui demander de dire stp en plus … Et de toute façon, le pire dans l’histoire c’est bien le fait de se permettre de juger !

  7. et je rajouterais que ma fille (presque 5 ans pour info) me reprend parfois en me disant « han maman t’as dit un gros mot » … je réfléchis et là bim, c’est un nouveau mot qu’elle n’avait pas encore entendu … j’adore quand elle me fait ça! Parce que sinon nauséabonde c’est un vilain mot hihi

  8. Bonjour, alors moi je crois que les enfants disent des gros mots car ce sont des mots interdit! !! Et des mots de grands!!! Et qu est ce que c est bien les mots des grands et les interdits! !! Alors ça sert a rien de s offusqué pour quelques petits gros mots! !!!! C est pas un drame moi avec ma fille de trois ans on récitait les gros mots pour savoir ce qu elle connaissais et parfois je lui en apprenais de nouveaux! !!! He ben du coup elle ne les utilisait jamais car c était pas interdit! !!! Alors les tartes mangez les aux pommes…..

  9. Un jour, à table, ma fille de 3 ans nous dit, toute fière: « Je sais faire les doigts d’honneur ! ».
    On lui a simplement expliqué que c’était un geste très vilain, comme un gros mot, et elle a compris, puisque 10 ans plus tard, même en pleine crise d’adolescence, elle n’en a jamais refait.
    Les enfants sont des éponges, et même si nous faisons attention à notre langage, ils apprendront assez vite un bon nombre de gros mots.

  10. Pitchoune a 2 ans et il lui arrive de dire « putain », donc je le fais dérivé sur le mot « bonbon », pas terrible mais je n’ai trouver que ca pour éviter d’entendre ce gros mot (que j’avoue dit très souvent)

  11. Chez les pipelettes on essaie d’expliquer ce que ça veut dire pour que nos filles sachent pourquoi il vaut mieux éviter de les dire.
    Régulièrement on fait des « 5 minutes gros mots ». Elles se lâchent et nous disent tout ce qu’elles connaissent et ensuite on explique ce que ça veut dire etc.

    Mais de là à tarter son enfant… euh… non !!

  12. Tu sais il y aura toujours des imbéciles qui ne cesseront de juger. Ils devraient balayer devant leur porte. Bref j’ai 3 enfants et je ne peux pas dire qu’ils n’ont pas tester plus d’une fois de dire des gros mots. C’est normal chez un enfant. Je ne suis pas pour la violence dans ce cas mais pour le dialogue. Depuis peu mon fils de 7 retente. Ma sœur m’a suggéré de ne pas lui interdire de les dire mais de lui trouver un moyen d’exploser sa colère sans que ça gêne les autres. Du coup, quand il a envie de dire des gros mots il va aux toilettes car c’est la poubelle à caca. Depuis, il n’en dit plus du tout à la maison de temps en temps il va aux toilettes pour exploser et après tout va mieux. C’est une méthode qui marche pour l’instant et l’équilibre familial est revenu donc ça me convient.

  13. MA fille de presque trois ans l’a dit hier de sa soeur ‘Elle est chiante » j’ai été assez étonnée car franchement ce n’est pas un mot que j’utilise plutot « soulante ».Je l’ai simplement reprise en lui disant que ca ne se dit pas mais de là à mettre une claque pour ça heu franchement c’est abusé surtout quand c’est la première fois.

  14. A 3 ans, ils sont tout simplement fiers de montrer qu’ils ont retenu de nouveau mots. Suite à la lecture du livre « j’ai tout essayé », nous avons pris le pli de ne surtout pas réagir quand un mot comme ça sort et simplement de corriger par un autre comme on corrigerait une conjugaison. Il m’arrive d’ajouter que ce n’est pas joli ou pas du beau français. Mais surtout ne pas stigmatiser, ne pas en faire cas, pour éviter de lui tendre une perche. Jusque là, ça marche (bientôt 4 ans). Le respect, on en parle surtout au sujet des gestes (taper la petite sœur, arracher les choses des mains, couper la parole…). Peu à peu on devient un peu plus ferme sur le langage mais c’est tellement rare et surtout, il est en train d’apprendre. Ça ne nous viendrait pas à l’idée de gronder un bébé de 6 mois qui éternue dans sa purée !
    Quant aux polémiques, c’est lourd et vous avez du courage de continuer malgré tout. Perso, ça me gonfle et je stop la lecture quand j’y arrive. Mais on en trouve partout sur le net et pour moi, c’est juste le reflet de la frustration des gens qui ne sont pas prêts à s’assumer. Quand on est en paix et bien avec soi-même, on ne juge pas les autres.
    Bon week-end aux mamans imparfaites !

  15. Je ne suis pas contre une fessée bien méritée car ça ne m’a pas tué ni traumatisé… mais je prime le dialogue avant tout avec mes enfants de 8 et 4 ans.
    Un gros mot… oui, ils ont testé surtout dès leur entrée à l’école mais après leur avoir expliqué que ce ne sont pas des mots correctes à dire ils comprennent vite et ne recommencent pas. Je ne monte pas sur mes grands chevaux pour autant surtout si on ne s’attend pas à entendre ça de la bouche de nos chers bambins.
    Le dialogue est important entre enfants et parents et surtout quand je me fache, que je gronde ou que je corrige j’explique toujours pourquoi à mes enfants… et je ne les couchent jamais sans un gros câlin même quand je suis en colère.

  16. Ne t’inquiète pas…
    Quels enfants n’a jamais dit de gros mot franchement…
    Et en plus faudrait peut être que certaine personne revoit leur exigence à la baisse, parce que, on est d’accord elle a juste dit « chiante », et non pas  » salope ou connasse :p ou je ne sais quoi encore!!!
    Donc pour le mot de la fin, relativiser un peu, vous les « mères parfaites »

  17. Je ne trouve pas ça très grave non plus. Je suis de ton avis il faut leur expliquer qu’il y a des mots que les adultes disent mais qui ne sont pas beaux et qu’il ne faut pas répéter. La mienne a 3 ans également et l’a bien compris, elle reprend même les gens quand ils en disent 😉

  18. Je trouve ton article très intéressant, réfléchi et bien construit.
    Tu n’es pas une maman débordée isolée. Tu es une bonne maman qui se pose les bonnes questions tout ça dans la bienveillance de tes enfants. Il n’existe aucune personne parfaite, chacun fait de son mieux. BRAVO pour ton article car il faut avoir du courage (et tu en as! sisi) pour aborder des sujets houleux comme celui-ci!

  19. C’est grâce à la lecture de ce poste hier après midi que j’ai réussi à me canaliser le soir en entendant la gardienne me dire que le monstre n’arrête pas de trairer l’assistante scolaire de « sale P*** ». Pas question de lui mettre une « tarte » bien entendu. Je l’aurais bien accroché au mur sur le coup… (humour!). Mais une bonne punition s’impose (de l’écriture, à 5 ans, 5 lignes de « je ne dis pas de gros mots » peuvent prendre 1h…) et un appel au père Noël pour réduire la liste de cadeaux!! Mamamiaaaaa :-/

  20. Mon grain de sel perso sur le sujet 🙂 :
    bon, déjà, effectivement, pas la peine de fiche des tartes aux mômes qui, finalement, ne font que répéter les mots des adultes, et bien souvent des parents en 1er :p !!
    je suis la 1ere à la maison à dire « merde » ou « p’tain », ahem, mais pas non plus 10 par phrase, hein !! mais bon, bref, j’ai toujours expliqué à mes filles (quasi 12 ans et 9.5 ans) que c’est tres difficile pour un adulte de changer ce genre de mauvaise habitude, je leur ai aussi demandé si elles trouvaient que ces « vilains » mots faisaient « joli » dans la bouche des adultes (réponse : non), et si elles trouvaient que c’etait joli dans la bouche d’un enfant (re-non).
    et donc je leur ai bien expliqué qu’il serait interdit à la maison d’en prononcer (on remplace par flute et purée :D) … les rares fois où j’ai entendu ces mots, c’etait quand elles se frittent, ya pas de punition, juste de la discussion …

    l’air de rien, d’avoir un espace où tu DOIS changer ton vocabulaire, ça peut aider à ce que celui-ci ne s’installe pas 🙂

    et pour l’anecdote, les nièces de mon mari ont le meme age que mes filles et parlent comme des charretiers : ya au moins un « putain » par phrase … ben je peux te dire que c’est hyper choquant !! apres qu’on les ai vues (on se voit 1 ou 2 fois maxi par an) j’en ai profité pour en remettre une couche avec mes filles, car j’ai bien vu dans leur regard que ça les avait interpellé elles aussi : elles ont admis immediatement que non, ça ne faisait pas « joli » dans leur bouche !!

    autre anecdote (la derniere, promis !!) : dimanche dernier on est allé au ciné en famille, ma gde a confié son tel portable à son paternel le temps d’aller à une animation sur la scene, ce malotru en a profité pour regarder ses sms (oui, on est d’accord, ça ne se fait pas !!!), et est tombé sur un texto envoyé à sa meilleure amie contenant « [uneTelle] est une tepu et une salo… » 😮 gloups !! mais je me dis que certes, elle connait les mots, mais elle ne les a pas ecrit à l’endroit et en entier, donc quelque part, même si ça reste « moche », je vois qu’elle ne les sort pas « en entier » donc demi-victoire (rho ça va, on se rassure comme on peut :p ) …

    oups, j’ai été très (trop) longue, ahem …

    • Il m’arrive de dire des gros mots même si je fais attention et mon 2 ans en a repris certains par jeu car il ne comprend pas le sens ! Une discussion a été ouverte juste pour lui signifier que maman avait fait une bêtise de dire ça et que ce n’était pas poli ! Et ma 6 ans, d’elle meme en grandissant ne dit pas de gros mots, reprend son petit frère et lui fait même parfois un cours de sémantique sur le langage familier ! Lol j’ai adoré ton article ! Peut être que je suis sur la meme longueur d’ondes c’est pour ça ! quant aux « tarteurs », qu’ils balayaient devant leur porte 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s