C’est bizarre en fait, l’envie d’enfants

macaron ma vie

Je me suis très souvent demandée comment l’envie d’enfants arrivait . Je veux dire cette petite boule au ventre qui te dit que tu veux un bébé, qui frétille à chaque vision d’un ventre rond et qui fond à chaque fois que tu croises un nouveau né.

Oui, je me suis souvent demandée comment elle naissait. Vient-elle tout à coup, vous prenant par surprise un beau matin, genre  » chéri, je veux un enfant, tout de suiiiiiiiitttte  » , ou s’insinue-t-elle petit à petit dans ta tête pour grandir un peu plus jour après jour ? En vrai, je ne m’en souviens plus .

Et puis surtout, je me suis souvent demandée  » Comment savait-on qu’on en ferait plus, de bébés » Oui parce qu’après la naissance de Monmonstre, ma petite boule d’envie de bébé, alors que j’en avais un tout chaud dans les bras, ne s’est pas effacée. Apaisée oui, mais dés qu’il a commencé à grandir un peu BAM ! elle est revenue me ronger de l’intérieur . Et à peine 27 mois après Monmonstre, Monstrinette venait agrandir notre famille.

Et là encore, cette boule est restée en moi. Si bien qu’au 1er anniversaire de Monstrinette, cette boule était si forte que j’étais prête à faire péter mon stérilet au plus vite pour remettre le couvert.

Ensuite, le Burn-out professionnel ayant changé la donne, je n’y ai plus trop pensé. Je me suis recentrée sur moi, sur eux, sur nous . Et en fait, cette petit boule d’envie de bébé a commencé à diminuer. petit à petit. Si bien qu’aujourd’hui sans que je ne sache vraiment pourquoi, je n’ai plus aucun désir de grossesse. En fait, je ne veux plus d’enfants aussi fort que j’en ai voulu ( je sais parfois je suis difficile à suivre ) .  mais vraiment, je n’en veux plus. Je ne frétille plus à la vue d’un ventre rond ( même si je trouve toujours ça aussi joli ) , je ne fond plus à l’arrivée d’un nouveau-né. Je suis émue oui, pour eux, pour cette promesse de  nouvelle vie, mais ça ne me donne plus envie d’en re-créer une. Je ne sais pas trop pourquoi en vrai.

Enfin si, je sais pourquoi . Parce qu’ils sont tout. Eux, mes enfants. Ils me donnent tout ce que j’ai désiré. Et mon dieu ils prennent beaucoup de moi aussi. Ils prennent toute la place, tout le temps et tout l’amour dont je dispose en tant que maman. Ils sont mon monde, mon univers tout entier. Ils forment un tout que je n’oserais plus bouger.

Elle qui est de plus en plus autonome et verbalise énormément, lui qui cherche à avoir  toujours plus d’attention. Elle qui veut tout faire comme les grands, lui aimerait arrêter le temps . Ils sont si différent et semblables à la fois, ils m’apportent un tel panel de sentiments et d’émotions que je n’imagine pas pouvoir en gérer plus . Si bien que l’idée même de me retrouver enceinte d’un 3eme enfant me terrifie presque. Sisi .

Et puis, je crois aussi que tout les 4, on a enfin trouvé notre équilibre. Et ce confort que m’apporte cet équilibre que j’ai longtemps cherché me plait beaucoup. Ils grandissent et ça nous permet de faire tellement plus de choses tous ensemble. On peut partir sans prendre la moitié de la maison dans notre voiture, quand on verbalise et explique quelque chose, ils nous comprennent très bien. Ils mettent leurs chaussures seuls, ils mangent seuls, ils jouent ensemble aux même jeux. ils commencent à avoir le même rythme de vie, et quand on va chez des amis, on ne s’inquiète plus de rentrer pile à l’heure du coucher habituel, ils suivent le rythme et participent à la soirée avec nous . Et vraiment c’est confortable. 

Cette vie nouvelle, et cet équilibre, on y a clairement pris goût. Et honnêtement, elle nous plait beaucoup….Il y aurait donc une vie après les couches et les nombreux réveils nocturnes ?!

En vrai ça me fait un peu bizarre de ne plus vouloir d’autres enfants, moi qui pensait fonder une famille nombreuse, mais j’accueille ces nouveaux sentiments avec sérénité et recul. Oh, Peut-être qu’un jour nous changerons d’avis mais pour l’instant, nous avons clairement envie de profiter de cet équilibre trouvé .

Publicités

19 réflexions sur “C’est bizarre en fait, l’envie d’enfants

  1. Rien qu’à lire ton article, cette petite boule revient ! Mais d’un autre côté, elles changent tous les jours, elles évoluent tellement vite à 1 et 3 ans, et nous n’avons pas encore trouvé cet « équilibre familial ». On tâtonne, on essaye de mettre en place une organisation où chacun a du temps pour lui, et où on prend un temps pour chaque enfant, séparément. Alors quand cette envie revient, je me dis, oh j’aimerai bien… Mais surtout pas maintenant^^ Dans une dizaine d’années, peut-être… (Et encore, j’ai été refroidie le jour où on m’a dit « d’après la marque entre les yeux de bébé, la prochaine fois ce sera des jumeaux! » o_O )

  2. C’est un article que j’aurai pu écrire, c’est tout comme toi.. Nous sommes 4 et nous avons également trouvé notre équilibre, nous avons des envies de voyages, j’ai des projets pleins la tête, etc … Je ne dis pas que je n’aurai plus jamais d’enfant, car à 30 ans passé, je ne peux pas me le dire.. mais pour l’instant, je suis bien comme je suis, nous sommes bien

  3. Je me retrouve ds ton article. Même si mon second enfant a que sept mois je ne m imagine pas en faire un troisième. Ca serai bouleversé notre petit équilibre. Je veut que mes deux loulou évoluent ensemble, les voir évoluer et ne pas venir perturber tout ça avec un troisième enfant.
    Je tien un blog également que je t invite a venir visiter 😉

  4. Je pense qu’effectivement vous avez l’air d’avoir trouvé une balance entre les enfants-la vie de famille et les concessions que ça demande- le couple- le travaille- le temps pour soi-même etc.. etc.. la liste serait trop longue. Et c’est tant mieux. C’est rassurant comme tu le dis et en même temps tu as tout pour être épanouie alors profite de tout cela.. Bon moi je suis loiiiin d’avoir cette pensée puisque je viens d’apprendre que j’étais enceinte de bébé 2 et donc 4 enfants à la maison. Et pour être honnête je ne suis même pas sure que cette grossesse diminuera mon envie d’enfant. Je pense déjà à un troisième et donc 5 à la maison. L’équilibre familial est propre à chaque foyer, il n’y a ni recette, ni mesure parfaite c’est à tout un chacun de le découvrir =) bibiz et tout plein de bons moments à vous 4

  5. J’aime beaucoup te lire 🙂 et c’est intéressant comme les envies d’enfants évoluent avec la vie.
    J’ai envie d’un autre enfant (peut-être plus mais un par un ça suffit) mais pas maintenant. Je veux du temps pour moi, pour mon couple, pour Papoï. Je ne veux pas brusquer les choses. Je veux laisser le temps à mon organisme d’avoir la pèche à nouveau. Je veux trouver ou retrouver mon orientation professionnelle. et après oui avoir un deuxième.

  6. Bonjour, je viens seulement de faire connaissance avec ton blog et franchement je le trouve genial 🙂 je comprends parfaitement cette boule au creux du ventre que tu decris car je la ressens en ce moment meme. Mais la raison l emporte sur mon envie :-/ pas drole oui mais pas le choix ( pas le bon mec, situation compliquee …etc) . J espere que tu as raison et que cette boule diminuera d elle meme car a 34 ans c est bizarre de se dire « ca y est c est fini , tu n auras plus d enfant :-/  » . En tout cas merci pour ce merveilleux blog qui deculpabilise 🙂 🙂 j attends ton nouvel article avec impatience 🙂

  7. Ran cette petite boule au creux du ventre… Je ne pensais jamais la ressentir tellement j’étais persuadée que les mômes, c’était pas pour moi. Je répétais à qui voulait l’entendre que moi madame, jamais je ne m’encombrerais de gosses, que je tenais à ma liberté de faire ce que je veux quand je veux, sans avoir de comptes à rendre. Et puis… BAM! LUI, il est entré dans ma vie, l’homme. Et en trois semaines de temps il m’a fait changer d’avis Oô. Un mois après qu’on se soit mis ensemble une crevette s’était logée dans le creux de mon ventre. Et ben put***, j’ai juste ADORE l’aventure de la grossesse! A tel point que dans 5 semaines, notre deuxième fille viendra agrandir la famille… avec à peine 17 mois d’écart entre les deux. I love rock and roll! C’était le témoignage qui-sert-à-rien :p

  8. Je viens de tomber sur tes jolis textes, si touchants parce que si vrais, si justes. L’envie d’enfant est réellement personnel à chaque femme. Nous ne sommes pas égales devant la maternité, physiquement, psychologiquement et nerveusement. Chacune a ses limites et nous avons aujourd’hui la chance de choisir le nombre d’enfants que nous souhaitons. C’est un luxe que bcp de femmes n’ont toujours pas auj dans le monde. J’en ai 4, j’aurai sans doute eu envie d’un cinquième si nous avions été plus jeunes, mais maintenant , j’ai atteint mes limites. C’est fini et j’adore ma famille telle qu’elle est. Je nous sens au complet! Quant au mythe de la mère parfaite, j’en connais qui ont 6/7 enfants pour qui tout semble facile, qui en font 10 fois plus que moi, sont tjs nickel (enfants/maison..etc) et qui vont tjs très bien!!!. Je pense que ce sont surtout des impostures, très soucieuses de leur image et qui cherchent désespérément à être admirées. Désolée mais moi je trouve ça gonflant, et je fuis ces nanas comme la peste!! Question d’estime de soi, de survie!

  9. C’est une question compliquée. De mon coté, penser que je n’aurai plus de bébé, ça me donne l’impression d’une sorte de ménopause. Comme si je basculais du coté de la vieillesse. Se dire que la grossesse, les bébés c’est pour les autres, je ne sais pas si mon égocentrisme est prêt à l’accepter.
    D’un coté, j’aimerais un petit troisième, faire la connaissance d’une nouvelle personnalité. Un enfant de plus ce serait accroître ce coté « joyeuse sarabande » que j’aime tant.
    De l’autre coté, j’ai tellement conscience de mes limites de mère, de mes faiblesses.
    Je ne rends aussi compte que, malgré tous les efforts que l’on peut faire, la présence d’un nouveau petit prive les grands des activités plus évoluées auxquelles ils pourraient prétendre. Comment faire une activité un peu construite avec ma grande de 5 ans quand le petit de 18 mois détruit tout, interrompt tout d’où son surnom de « calamity bob »?
    Surement plus facile de trouver la solution quand on dispose de la baguette magique « grands parents disponibles à proximité »… Et encore, j’ai le papa à mes cotés pour aider…
    Un petit troisième, vraiment, je l’aurais souhaité de tout mon coeur mais mon corps encaisse trop mal les grossesses, les conséquences sur la vie professionnelle sont lourdes forcement car j’ai le mauvais goût de garder mes bébés avec moi pendant environ 1 an… Il reste là dans un coin de ma tête où je l’aime malgré son absence que je choisis pour le moment par amour pour mes deux « grands ».

  10. Je te lis à l’instant et c’est un peu de moi que je retrouve, mes deux filles ont elles aussi 27 mois d’écart et c’est vrai la « petite boule » s’est atténuée avec le temps, les voir grandir un vrai bonheur même si on est épuisé et que l’on a parfois envie de les envoyer en pension!!!! (si, si,) l’équilibre de cette vie à 4, les sorties que l’on fait de nouveau, bref tout roule et puis à 36 ans alors que l’on se croit « guérit » la petite boule vous reprend mais non sans questionnement….suis-je trop vieille, trop égoïste, trop capricieuse, trop inconsciente……et puis cela devient une évidence et le petit troisième arrive….une grossesse à 36 un peu plus difficile qu’à 26 c’est vrai mais une sérénité que je n’avais pas encore connu…..J’ai toujours du temps pour mes deux grandes (11 et 9 ans) et le petit (2ans) a su trouver sa place!!! On cris souvent, on est parfois fatigués, on rit beaucoup et les moments ou l’on se retrouve à 2 avec le papa sont d’autant plus précieux qu’ils sont moins nombreux bref j’ai trouvé mon équilibre!!!

  11. A la naissance de ma fille, j’étais prête a faire le deuxième tout de suite, tellement s’était formidable. Puis quand elle a eu 1 ans, c’était hors de question… On était si bien tous les 3. Un an plus tard, contre toute attente, test de grossesse positif (on peut être débordée avec un enfant au point de s’oublier!!!). Un p’tit gars est venu nous rejoindre.
    Un mec, c’est autre chose qu’une nenette… et le deuxième est plus dur que le premier…
    Du coup, un bébé, alors là, plus jamais!!!
    Puis le temps a passé… ça fait déjà 9 ans qu’on est 4… je suis toujours aussi débordée… mais qu’est-ce que j’ai envie d’en refaire un, de bébé!!
    Cette petite boule, elle vient, elle va, suivant comme on se sent dans sa vie… Le principal étant d’aimer ses enfants de tout son cœur, même s’ils ne sont pas parfaits, à notre image!

  12. Tout à fait ce que je ressens aussi! sauf qu’il m’arrive encore parfois de ne pas trop être certaine de m’arrêter à deux enfants! Cette fichu boule dans le ventre! La petite dernière vient de rentrer à l’école et ça a été tellement dur pour moi!! Elle a grandi tellement trop vite. malgré qu’elles étaient toutes les deux prématurées, j’ai aussi beaucoup aimé le temps de la grossesse. Sortie trop tôt, ces moments de fusions totales, les instants peaux à peaux, les sièstes ensemble, des moments priviliégés. Je sais avec la fatigue accumulée des nuits blanches, du métro boulot dodo docteurs écoles etc.. que je devrais m’arrêter la mais j’aimerais ne plus ressentir cette boule!!! Je pense tout doucement à reprendre un cours de dessin et de danse mais comme c’est toujours elles qui passent avant tout difficile de se lancer!! Dur dur tout ça… ! va falloir soir faire le deuil du troisième ou se décider mais cette boule partira t’elle un jour!!

  13. j’ai ressentis cette petite boule il y a des années, alors que ce n’était pas le temps pour moi et aujourd’hui, je n’arrive pas à comprendre comment elle a pu autant disparaitre. aujourd’hui, je travaille avec des enfants, mais sans aucun désir d’en avoir personnellement!!! dieu m’en protège! je vous trouve tellement courageuse! tellement forte!!!! c’est tellement énorme d’être maman, de tout point de vue et surtout, émotionnellement! je n’ai pas cette force… mais en lisant ton texte, je me dis que j’aimerais peut-être avoir cette force…

  14. oh la la que j’adore ce post !!!
    Ma petit boule à moi c’est atténuée … après 4 boules d’amour en 5 ans1/2 !
    J’ai Adoré, Aimé, Sublimé avoir cette délicieuse sensation d’envie .
    Après la naissance de mon 4ième , j’ai eu cette envie encore plus forte et douloureuse
    cela a duré 6 mois et puis il a fallut que je pleure , beaucoup , que je prenne conscience que mon corps, mon couple , nous 6 , nous avions besoin d’avancer , de vivre « autrement » ( et oui , 4 petits à la maison , ba ca veut dire , pas de sortie , pas de vacances , pas de repas tranquille , pas de temps pour soi , encore moins pour son mari )…
    Bref , lors de la rentrée à l’école de mon 3ième , je me suis décidé à consulté un chirurgien estétique car une partie de moi me posait beaucoup de soucis médicaux et physiques, et là le déclic est arrivé , c’était fini , …. et cela va faire bientôt 3 ans , je me sens bien , je me sens femme, j’adore voir mes enfants grandir , et nous apprécions tous cette « liberté » de partir ….. n’importe quand !
    Mais n’empèche que je « bave » devant un ventre rond , je « trépigne » à l’annonce d’une grossesse, je « pleur » lors d’une naissance ,( je rêve même la nuit que mon ventre bouge .)…. et je suis misérable quand je tombe sur une émission style « babyboom » !!!!!

  15. Cette petite boule…
    N’ayant qu’une fille de 2ans et demi (mais qui me mets les nerfs à rude épreuve!) cette petite boule est plus que présente après une phase de recentrage ou l’envie s’était atténuée : trop de travail, changement de situation pro pour se poser… . Maintenant que l’équilibre est retrouvé, l’envie remonte en flèche malgré ce que me fait endurer ma fille en ce moment. (je dois être maso!)
    C’est vraiment agréable de lire tes billets (en s’empiffrant d’haribo au fond d’un bon lit douillet!)

  16. J’adore ce billet, je le relis pour la 3e fois. Je me suis toujours vu avec une grande famille, et après 2 enfants, même si je n’ai plus cette envie de donner la vie aussi forte qu’avant, j’ai de la difficulté à faire le deuil d’un 3e… Comme on peut être compliqué parfois!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s