Pauvre petite maman débordée

macaron ma vie

Et bien dit donc ma petite maman débordée, c’est quoi cette mine déconfite ? On dirait que tu as un peu de mal avec tes monstres sous Redbull, hein ?!

Mais dis moi,  tu croyais quoi? qu’on allait te livrer tes enfants avec un mode d’emploi ? Oui c’est vrai, c’est difficile d’être parent et  non, ce n’est pas que du bonheur. Avoir des enfants c’est un un vrai défi parfois, une vraie épreuve de patience et de générosité. Mais n’oublies pas que tu les as voulu tes petits Monstres . Et pas qu’un peu d’ailleurs !

 Tu te rappelles tous les espoirs que tu mettais dans les traitements hormonaux que tu as pris pendant 1 an et demi? Tu te souviens combien tu pleurais à chaque test de grossesse négatif? et puis ce jour où, enfin tu as entendu un petit cœur battre à l’intérieur de toi pour la première fois, et ces sentiments mélangés de bonheur intense et de peur panique face à cette future maternité? Et bien c’est ça d’être maman, vivre constamment sur un fil, et jouer l’équilibriste des sentiments, sans cesse vacillant entre ciel et terre, entre bonheur et épuisement, entre amour et énervement.

Et puis tu crois que tu es la seule à en baver avec tes monstres? Je sais que tu regardes autour de toi et que tu te dis que décidément, il n’y a que tes enfants qui sont aussi déchaînés et que  » mon dieu,-qu’est-ce-que-tu-fais-de-mal-pour-qu’ils-soient-aussi-difficile « , que tu ne vois que les enfants qui ne bougent pas dans le caddy du magasin alors que les tiens courent   comme tes petits sauvages, que tu as envie de te cacher derrière les rayons quand tu vas chercher des chaussures avec tes enfants et qu’ils hurlent à la mort à chaque essayage, comme si on leurs arrachait les orteils .

 Maman débordée, arrête de te lamenter, ouvre tes yeux et tu verras des centaines de mamans aussi débordées que toi !

Fonce, vis tes heures de maman et arrêtes de compter leurs bêtises, où tu risques de passer à côté de ces précieux moments de bonheur et deleurs plus beaux sourires entre les larmes et les chamailleries . N’oublies pas combien tu les aimes et combien tu les as désirés, ces adorables diablotins, et combien ils sont indispensables à ta vie .Regardes-les vivre, grandir, vois comme ils sont complices, comme ils sont beaux et pleins de vie .

Et parce qu’après tout les chiens ne font pas des chats, n’oublies pas que cette énergie, ils là tiennent beaucoup de toi . Et puis après tout, tu auras beau râler, pleurer ou tenter de te pendre symboliquement avec leurs bodys, tu sais très bien qu’ils sont ta plus belle réussite !

Publicités

2 réflexions sur “Pauvre petite maman débordée

  1. Bonjour maman débordée.

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu as dis. Très vrai!
    J’aimerai ajouté qu’éduquer s’apprend. Il faut donc lire le mode d’emploi 😉
    Comme pour toute chose nouvelle, on doit rechercher la science…

  2. Je viens de découvrir ce blog, page Facebook likée ce matin et suis déjà fan! Ce post vient de me faire monter la larme à l’œil tellement c’est vrai… Ça fait du bien de lire tout ça.
    Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s