Entre elle et moi

macaron ma vie

En tant que maman débordée mais forte ( et surtout trop fière ) je pensais que je pourrais tout mener de front. Ma famille, et surtout mon job, stressant, oppressant, où l’humain n’est qu’une machine à gagner de l’argent sans âme, sans pensée ni sentiments.

Je vivais comme un robot formaté, en courant de toute part, chassant le temps et survolant ma vie, ne goûtant à rien, ne profitant pas de ma vie.

Un jour, la machine que j’étais s’est enraillée, et mon cerveau, au bord de l’implosion. cette Fatigue, intense, profonde. Mon corps, qui s’emballe et n’en peut plus de cette tyrannie, de cette oppression, de cette intensité.

Et l’impensable pour moi. Le Burn-out. Et au plus profond de ma dépression, j’ai bien compris que je ne m’en sortirai pas seule . Car entre incompréhension et compassion des miens , je ne trouvais pas ma place, pas d’aide suffisante, ni de recul assez grand pour me conseiller justement.

C’est donc sur les conseils de papa débordé que j’ai décidé de me faire aider par une psychologue. Difficile pas à franchir pour moi, fière maman débordée que j’étais.

Et pourtant. Cette décision de me faire aider a relativement changé ma vie. Pouvoir parler de tout, sans complexe, sans tabou, à une parfaite inconnue est une libération. Pas de jugements, pas de sentiments, pas d’offenses.

Au début, les séances se limitaient surtout à vider mon sac concernant ma misérable carcasse, mon incapacité, ma nullité.  Aujourd’hui,  ces rendez-vous hebdomadaires avec ma psy me permettent de  faire la paix avec moi-même, avec mes vieux démons, mais aussi et surtout mieux me comprendre, me découvrir, et faire face à tout ce qui m’entoure. Et surtout déculpabiliser.

Depuis, chaque jour j’apprends à mieux me comprendre, apprendre de mes angoisses, de mes erreurs, et en faire une force. Avec elle, je ré-oriente ma vie, j’apprends la confiance en moi et à devenir la femme et la mère que je désire être.

Ce chemin, que j’ai entamé il y a bientôt 7 mois, n’est pas facile tous les jours. Car voir une psy, ça veut dire remuer ce qui est juste là, mais aussi ce qui est bien plus profond. Parfois c’est difficile, parfois ça fait mal, mais surtout ça questionne, ça fait réfléchir. et dans mon cas ça me fait mûrir. Car elle m’aide à voir ma vie et mes choix sous un autre angle, sous une autre lumière,  à avancer et comprendre, pour ne pas répéter . Et même si le chemin que j’ai décidé d’empreinter en poussant la porte de ce cabinet est loin d’être terminé, je suis heureuse de l’avoir fait.

Aller voir un psy peu paraître tabou pour certains, dérangeant pour d’autres,mais j’aime en parler avec sincérité. Car ces séances font partie intégrante de ma vie, et qu’elles m’aident à construire une autre vie, plus simple, plus sereine, et plus en accord avec moi-même. Et aujourd’hui, je peux même en sentir ses premiers frémissements .

.

Publicités

3 réflexions sur “Entre elle et moi

  1. je connais bien les psys et compagnie… et oui effectivement ça soulage de parler 🙂

    ton témoignage m’a fait repenser à certains moments de ma vie… MERCI 🙂

  2. Je voulais aussi te dire merci. Merci d’avoir partagé ton expérience. Voir que tu progressais, que tu trouvais une nouvelle voix, que tu guérissais m’a donné beaucoup d’espoir, et le courage de continuer à me battre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s