Intensement vôtre

macaron ma vie

Monmonstre nous avait déja mis au parfum depuis sa naissance. Ces nuits blanches, ces cris dés que je le posais une demi seconde, ces hurlements, ces crises de jalousies, ses 1000 et 1 questions et sa façon de remettre ( sans cesse ) nos limites en test. Cet enfant, depuis sa naissance, est un enfant  » intense » à ce que dit ma sage femme.

Qu’importe, nous essayons de mettre des choses en place au quotidien pour répondre à ses besoins ( important ) d’attention, de calins, de limites, de réponses, d’activités . Et nous en avons même décidé de faire un 2 eme bébé. Après tout, ça ne pouvait pas être pire.

Et bien si . Oh je dois vous avouer qu’elle nous a bien fait croire le contraire cette petite Monstrinette. A sa naissance jusqu’à ses 12 mois, ma fille a été un véritable petit ange.  Je ne dit pas qu’elle a fait ses nuits tout de suite, mais elle était calme, sage, gentille, facile à endormir . Avec ma petite expérience de maman « débutante » avec  Monmonstre, j’ai changé ma manière d’être maman, Plus tactile, plus instinctive, plus à l’écoute. J’ai même utilisé le portage et le peau à peau les premiers mois de sa vie.

Car je n’ai pas peur de le dire, mes débuts avec Monmonstre ont été un peu  » difficile » . Il nous a fallu du temps pour que je trouve ma place de maman. Ajoutez à ça l’intensité émotionnelle de mon bébé, et ça donne une maman peu assuré en ce qu’elle faisait et était .

Et La naissance de Monstrinette m’a rendue plus assurée en ma capacité d’être mère, d’aimer et de leur apporter le meilleur de moi-même. J’ai cru, idiote que je suis, que ça ferait de ma fille une enfant plus calme, confiance, moins intense.

Et en fait, étonnament, elle l’est encore plus que son frère. Depuis qu’elle marche, elle est devenue une vraie petite furie. Dés le matin, elle se reveille en hurlant. Certainement car elle estime que je « devrais  » être là avant même qu’elle ouvre les yeux. Elle passe son temps collée à moi, hurlant dés que je la pose 1/2 seconde. Elle joue sur mes genoux, elle mange sur moi une fois sur 2, elle va aux toilettes avec moi, se lave avec moi. hurle pendue à mes jambes dés que j’essaie de faire un lave-vaisselle ou faire à manger. Crise dés que son frère m’approche. (  Frère qui, lui, s’est relativement calmé en grandissant. Grâce à sa capacité à verbaliser ses sentiments, et à comprendre ce qu’on lui dit, il est devenue plus « raisonnable »  ) Bref, elle est impossible à satisfaire et veut tout et son contraire.

Voilà, mes enfants sont intenses. Et même si je les aime plus que tout au monde et que j’ai appris à vivre avec cette intensité tout en essayant d’y répondre, je dois bien avouer que parfois, je suis perdue. Les hurlements constants, les guerres de posséssivité, cette impossibilité de la poser 1 seconde. Cette relation si intense m’etouffe parfois. Car j’ai l’impression que plus je lui donne d’attention, plus elle en veut. Alors que dois-je faire? Rationnaliser mon attention envers elle ? Je pars du principe qu’en tant que maman mon rôle est de répondre aux besoins de mes enfants, surtout emotionnel. Continuer à leurs donner toute mon énergie, au détriment du reste ( du genre le ménage, car y a pas de secret, avec ses journées entieres collée à la puce, mon ménage en prend un coup ) ? Mon amour et mon instinct de mère me pousse à leurs donner encore et toujours plus, en fonction de leurs besoins. Mais comment savoir si je fais bien? Comment savoir s’ils ne vont pas me reprocher plus tard d’avoir été trop, ou pas assez?

Et avec le recul, je me dis que moi aussi je suis du genre intense comme personne. Un grand besoin de reconnaissance, un constant besoin de confiance, de repères, de satisfactions personnelles, de passions, d’attentions. Et puis oui, j’ai tendance à trouver que mes parents n’en n’ont pas fait assez. Alors étais-je moi aussi un enfant intense, jamais contente de l’attention que me portaient mes parents? Mes enfants ont-ils hérité de ce trait de caractère? Ou est-ce moi qui leurs induit, inconsciemment, ce trait de caractère, de par Mon manque d’enfance? Cela me pousse-t-il à à avoir peur de n’en faire jamais assez avec mes enfants?

Je vous avoue que ces derniers temps, je suis un peu dans le flou du point de vue de ma place de maman. Je suis loin de m’alarmer et de me stresser de cette situation, comme je pouvais le faire avant, et je tente de vivre la vie un jour après l’autre en essayant d’en ressortir toujours les points positifs. Mais je ne peux m’empêcher de me questionner , encore et toujours, sur ce que je j’apporte à mes enfants. Peut-être un peu trop?

Publicités

2 réflexions sur “Intensement vôtre

  1. Ce n’est pas facile ms c’est en se posant tte ces questions que l’on montre tte notre implication de maman! Et mm si l’on ne peut etre parfaite on essaye et c’est le plus important! Courage!!!!!!!

  2. Pas facile d’avoir des enfants au besoin intense .Tu te remets en question et te pose beaucoup de questions se qui prouvent que tu es une super maman à l’écoute de tes enfants .Quoi que l’on fasse on ne peut pas savoir si ce qu’on fait est bien ,on peut penser qu’on en fait trop ou pas assez pour ses enfants ;de toute facon on ne sera jamais des méres parfaites ,ça n’existe pas !
    Moi aussi j’ai une petite fille comme la tienne qui ne me lache pas d’une semelle (meme au toilette ou quand je prend ma douche elle est avec moi ou sinon elle hurle ) et elle a 28 mois maintenant .Heureusement son petit frére qui a 18 mois de moins qu’elle est un bébé qui aime jouer seul par terre mais c’est pas tout les jours simples .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s