Je ne rentres pas dans les cases , et alors?

Ce n’est un secret pour personne, les médias, la mondialisation, la société a tendance à nous enfermer dans des cases, à tenter stéréotyper et catégoriser nos vies, et nos désirs.

De la publicité de PQ aux magazines féminins, de la radio aux rayons du magasin d’alimentation, ils te ventent tous les mérites de LA famille parfaite.

Et Quand Je vous parle des stéréotypes, je veux dire ceux du genre : Un homme, une femme travaillant tous les 2, bien sous tout rapport,2 enfants ( un garçon et une fille biensûr… )   aux sourires éclatant, une belle maison, une barrière blanche, Et un labrador qui court dans le jardin . Jusque là, rien de nouveau sous le soleil .

Mais si je vous en parle, c’est que depuis que je suis maman, et surtout au fur et à mesure de ma reconstruction personnelle, j’observe….enfin je remarque combien ces stéréotypes influencent nos vies, la vision que les autres ont de vous, et surtout ce que les autres attendent de vous .

Oui, car le problème est bien là, dés que tu deviens adulte, ta famille, tes amis, etc attendent tous que ton parcours corresponde à un schéma bien précis : Le boulot, le mariage, la maison, le bébé, le 2eme bébé, les vacances , ….Notre parcours se doit lisse, tout tracé et sans ratures, sous peine de jugements, de regards et de reflexions plus absurdes les unes que les autres.

Alors je vous arrête tout de suite, je sais très bien que de prime abord, ma vie peut paraitre avoir été tracée par ce même stéréotype. Un homme aussi gentil que charmant , qui certes à ton caractère mais qui est un papa présent, moderne. Un beau mariage en robe de princesse, une maison 4 facades, une situation correcte, 2 enfants. Vu comme ça, oui. Mais non. ( Enfin oui avant, inconsiemment en fait…. Mais un Burn – out plus tard nan ( pu**** maman débordée t’es chiante avec ton burn – out toi !!!!!! ) 

Ce que je veux dire par là , difficilement je vous l’accorde, c’est que je suis assez surprise de voir comment les gens te jugent en fonction de la façon dont tu rentres ( ou pas justement ) dans ces cases stéréotypées à l’occidentale.

Je vais vous donner un exemple concret : ce Week-end, Nous rendions tous visite à une partie de la famille de papa débordé. quelques questions ( à la con ) : ils sont sages? ils dorment bien?  si on observe mes enfants, on remarquera facilement qu’ils sont ….. coquins . Bref, arriva LA reflexion qui tue : « Et toi qui en veut 3  » comme si c’etait bizarre, hors norme d’avoir , et même ne fut-ce que vouloir plus ( ou moins d’ailleurs ) de 2 enfants .  » En plus t’as le couple hein, vous êtes bien comme ça  «   m’a achevé. Donc dans ta vie tu dois avoir 2 enfants, ni plus,ni moins.

Tu vois moi ça me tue ce genre de chose. Car en fait je ne sais pas si j’en veux 2 ou 3, 4 ou même 5 enfants ( chéri ne t’evanouis pas :p ) ni quand d’ailleurs. Alors oui j’ai bien des hormones qui me travaillent un peu comme je te l’ai expliqué il y a quelques temps ici , mais dans l’absolu, j’en sais rien. Et merde c’est quand même à moi, à nous de décider comment , ou et à combien on est bien,nan? Tu vois, ma reconstruction me pousse hors des cases, des sentiers battus, et je me sens tellement plus vraie aujourd’hui. Et je me rends compte combien on fait une valeur d’être dans les normes :

Toutes les femmes enceintes DOIVENT être heureuses sinon elles sont deja qualifiées de mauvaises mères. Toutes les femmes doivent travailler , où on les traitera de fénéantes. Les Working MumS sont forcement des mères indignes, Les mères de familles nombreuses seront qualifiées de poules pondeuses pendant que les mamans d’enfants uniques seront accusées d’égoïstes.

Et si on envoyait balader toutes ses cases à la con, qui nous enferment dans des rôles qu’on a pas envie de jouer ? Et si on décidait d’emmerder les voies toutes tracées pour nous frayer notre propre chemin vers la maternité, la féminité, l’accomplissement personnel.

En tout cas, moi j’ai décidé de me fabriquer ma petite vie sur mesure, à ma hauteur, et je n’essayerai certainement plus de rentrer dans ces petites cases étroites et sombres qui ne me conviennent pas, quitte à froisser certains bien pensant qui, de toute façon, ne sont pas dans ma peau.

macaron gueule

Publicités

4 réflexions sur “Je ne rentres pas dans les cases , et alors?

  1. Je « AIME » quand tu râles !!!! Moi aussi ça me gonfle ces cases à la con. Et quand une fille de 22 ans tout juste mariée sans enfants me regarde de haut parce que je suis en congé de maternité, que j’ai 4 enfants (donc pas de vie) J’ai envie de lui mettre trois claques. Le top du top, c’est lorsque cette cruche me sort « quand tu découvriras le monde du travail, tu penseras autrement » alors là c’est bon je l’assomme avec un ballet (violente la suzie) « pôv. cloche faut avoir cumuler 9 trimestres de cotisation retraite pour avoir droit au complément de choix d’activité !!!! »

  2. Mais tellement ! Merci pour ce ptit billet qui me met en forme dès le matin 😉
    C’est dingue la facilité qu’ont les gens à juger et à savoir ce qui est le meilleur pour les autres… Si le bonheur était le même pour tout le monde ça se saurait. En tout cas bonne continuation dans ta reconstruction perso, je suis en plein dedans aussi et ça fait du bien 🙂

  3. Maman débordée c’est top ce que tu écris,tellement vrai.
    ahhh les stéréotypes, avant d’être casée c’est « alors les amours?? » une fois doudou trouvé c’est  » a quand le bébé? » une fois que le premier bébé commence à marcher, on entends  » a quand le deuxième »,etc etc.
    Résultat on est toujours en quête de nouvelles choses et on ne profite pas du moment présent, et puis merci pour culpabiliser (donc burn out) les mamans y a rien de pire!!!
    Le pire pour moi, maman d ‘une petite fille de 3 ans c’est les régles préetablies concernant les petits: style « quoi elle ne marche pas encore à 18 mois!!!! » (désolé elle développe plutôt le cerveau, elle!!!! lol), on doit aller toujours plus vite dés notre plus jeune age,mais pour quoi faire??y a un concours du meilleur bébé???
    Une chose qui sauve pour décompresser: l’humour.mais parfois ça énerve bien quand même…

  4. Tout a fait vrai. J’ai un garcon et une fille et a chaque fois que j’émets l’hypothèse d’un troisième, ma mère, ma soeur, ma tante. .. me dise « pourquoi un troisième ? Ta un garcon un fille c’est suffisant. C’est une autre organisation, plus de chambre chacun, plus les mêmes vacances… surtout avec ton travail ». Je me dis on verra, dans le principe c’est pas complètement faux mais c’est nous qui décidons, c’est un autre fonctionnement mais on la déjà fait pour le premier on peut recommencer pour le troisieme. Tout ca pour dire que je suis contente de ne pas etre la seule a raler, tempeter et ne pas etre parfaite. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s